Forum RPG basé sur la série des livres de Anne Robillard
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sushis et Cie. (P.V Maël et Sebastian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebastian Standivosch
Agent
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Sushis et Cie. (P.V Maël et Sebastian)   Mar 28 Fév 2017 - 3:29

Ainsi donc, cette sublime voiture qui ne collait pas au style conservatrice en chef de musée à Amaël était un projet qu'elle avait fait avec son conjoint. Dans le dossier de l'agente il y était fait mention d'un couple solide qui était même capable de partir en mission ensemble. Bastian ne connaissait pas beaucoup de couples parmi les agents qu'il avait côtoyé capable de travailler ainsi, ensemble. Avoir un partenaire au seins de l'organisation n'était pas rare, mais les relations de fessaient habituellement pas long feu. La pression, le danger, le stress, les missions et les mutations n'étaient que quelques une des raisons qui poussait les couples à rompre. Dans tous les cas, il reprit la conversation sur le Japon. Amaël semblait bien s'y connaitre.

- Dis donc, tu t'y connais beaucoup pour une femme qui n'y a jamais mis les pieds!

Ils parlèrent ainsi durant le trajet et furent bientôt arrivés au restaurant préféré de Maël en terme de sushis. C'était un endroit qui se voulait traditionnel avec une lumière tamisé, des salons intimes ou on s'assoyait sur des tatamis. Il retira son manteau et l'accrocha apres un crochet juste à côté de la porte en papier de riz qui s'ouvrait sur leur salle privée. Il retira ses souliers et prit place de l'autre côté de la table, assis parfaitement sur ses talons, sans éprouver d'inconfort à cette position.

- Le moteur de ta voiture enterrait la discussion. Je n'ai pas pu répondre à plusieurs de tes commentaires. Mais sache que je suis toujours galant, enfin, pas avec tout le monde, mais je suis Européen. Chez moi on traite les femmes ainsi, pas parce qu'on les trouve inférieures, mais par principe et respect pour elle.

Le serveur entra et leurs remis des menus. En japonais il commanda à boire et des bouillon de miso pour leur ouvrir l'appétit. Il se lava les mais dans le bol d'eau chaude prévu à cet effet. Ensuite, il sorti quelque chose de la poche intérieur de sa veste avant d'enlever cette dernière et de la poser à côté de lui sur les tatamis. Il remonta à nouveau ses manches et y mit une montre. Une montre qu'Amaël ne pouvait que reconnaitre et qui le désignait comme agent lui aussi. Il releva les yeux et croisa le regard de la belle femme aux cheveux noir.

- Je suis content de pouvoir enfin être entièrement moi. C'était une instruction que m'avait donné Edith. Je ne devais pas te révéler que j'étais un agent nouvellement arrivé en ville, je pouvais le faire mais après cette journée.

Le serveur revient avec les boissons et le bouillons de miso au poulet et champignons. Sebastian servi à boire à Maël et se servi lui même, demandant un peu de temps supplémentaire avant de passer la commande. Le serveur dit qu'il reviendrait dans quelques minutes.

- Sebastian est toujours mon véritable prénom. Mon histoire et ce que je t'ai dit aussi. Je ne sais pas pourquoi Edith m'a donné cette consigne, mais je l'ai écouté pensant que c'était peut-être une mise à l'épreuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: Jalinouchet
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Sushis et Cie. (P.V Maël et Sebastian)   Mar 28 Fév 2017 - 4:52

Elle rigola quand Sebastian dit qu'elle semblait s'y connaitre.

- Oh, j'ai eu une passe où j'adorais lire des mangas et regarder des animés. J'ai donc acquis certaines connaissances sur le Japon en surfant sur le net mais sûrement nullement comparables aux tiennes. Mais j'adore les fleurs de cerisiers, je les trouve magnifiques.

Elle conduisit jusqu'au resto et ils y entrèrent et s'installèrent. Sebastian ne semblait pas avoir de problèmes à s'asseoir sur ses talons ce qui fit sourire Mael. Beaucoup d'hommes avait la souplesse d'une barre de métal mais il ne semblait pas en faire partie. Il dit que chez lui, les femmes étaient traitées avec respect et Amael hocha la tête. Ne devrait-il pas en être ainsi partout? Et pas seulement envers les femmes. Le respect était très important pour la jeune femme. Le serveur les interrompit en apportant les menus et Sebastian discuta un moment avec lui en japonais. Mael soupira.

- Et moi qui croyais t'impressionner avec mon resto japonais... Je me sens un peu stupide présentement.

Elle lava également ses mains mais suspendit son geste quand elle l'aperçut sortir un objet beaucoup trop familier de sa poche. Les yeux de la jeune femme passèrent de la montre aux yeux de Sebastian, avant de retourner à la montre et de froncer les sourcils. Elle pinça les lèvres, attendant l'explication, sentant le rouge lui monter aux joues. Il l'avait regardé jouer la conservatrice de musée sérieuse et écouter ses histoires de "voyage" tout en sachant la vérité? En se doutant probablement que lorsqu'elle était allée en Hongrie, elle n'avait pas que visité les châteaux? Sa morsure devait être écrite quelque part, c'était la base hongroise qui l'avait soignée. Il l'avait écoutée lui dire qu'elle était seule et unique maitre à bord en sachant très bien que si elle recevait un appel d'Édith, elle devrait y courir malgré le musée? Il devait déjà savoir tout de sa vie privée et publique, de son couple avec Jale jusqu'à ses visites médicales, de sa stérilité jusqu'à la mort de Killian. Ses jointures viraient au blanc de serré le rebord de la petite table et elle trouva soudainement le tatami inconfortable. Elle bougea, cherchant une meilleure position. Elle aurait voulu exploser. Crier, hurler... L'avait-il invité au restaurant justement pour éviter son caractère bouillant? La seule chose qu'elle décida de dire était sans importance mais si elle parlait d'un autre sujet, elle l'égorgerait.

- Donc, tu n'as pas besoin de moi comme personne ressource. Si il t'arrive quelque chose, tu as Edith et toute l'agence pour te venir en aide... Bravo, tu as bien caché ton jeu.

Le serveur revint avec les breuvages et le bouillon. Sebastian la servit mais elle ne toucha à rien, regardant l'homme. Il demanda au serveur de revenir plus tard et ce dernier les quitta sans tarder, sentant sûrement l'atmosphère glaciale qui régnait maintenant dans le petit salon. Sebastian reprit la parole, lui indiquant qu'il lui avait donné son véritable nom et que son histoire était la sienne également. Il ajouta que c'était une consigne d'Édith de la tenir dans l'ignorance. Il pensait à une mise à l'épreuve.

- Édith voudrait te tester? Pourquoi? As-tu déjà travaillé dans une autre base où tu aurais fait des choses amenant les dirigeants à te tester? Ou bien c'est moi qu'elle mettait à l'épreuve? Je ne vois pas pourquoi elle ferait une chose pareille, j'ai toujours fait ce qu'on me demandait, mener à bien mes missions et après l'histoire de la bague...

Elle ferma les yeux, pinçant les lèvres. Édith n'avait aucune raison de la mettre à l'épreuve, l'histoire de la bague prouvait à quel point Amael était fiable. Édith lui en devait une d'ailleurs, et une énorme!

- Tu dois tout savoir de moi, n'est-ce pas. Que je suis agente depuis plusieurs années, que j'ai failli y rester en Norvège, que je suis en couple avec un autre agent... Tu sais probablement aussi qu'on s'est disputé cette semaine et que ça fait quelques jours qu'on ne s'est pas parlé à cause de notre orgueil à tous les deux. Oh, et quand je dis la rouquine, tu dois déjà connaître Derhowen O'Donnell, ma meilleure amie. Qu'est-ce que je t'ai dit aujourd'hui que tu pourrais bien ne pas avoir su avant? Voyons voir... dit-elle d'une voix dure. Tu es réellement comme moi ou tu t'es forgé une identité qui irait bien avec la mienne? Parce que étonnamment, je trouvais cela bien d'avoir quelqu'un avec qui discuter histoire et voyage, ça me changeait de moteur et responsabilités familiales.

Le serveur revint. Amael n'avait plus faim. Elle était en colère mais surtout blessée d'avoir été tenue à l'écart.

- Commande ce que tu veux.

Elle en voulait à Édith mais elle s'en était prise à Sebastian, qui n'avait fait qu'obéir à son patron. Elle se pinça l'arête du nez et soupira.

- Bienvenue dans ANGE, section Montréal, Sebastian. Tu verras, on ne s'ennuie pas.

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sushis et Cie. (P.V Maël et Sebastian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sushis, sashimis et bol de riz ! [feat. Donghae]
» A la pêche aux sushis ! Feat Amasis [Capture]
» NEMOCREVETTE (+) SUSHIS
» [#HORS SERIE] Tokyo sans Sushis !
» Le Défi de Votes : Tokyo sans Sushis [Fermé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.G.E :: Restos, bars, boutiques et centres d'achats-
Sauter vers: