Forum RPG basé sur la série des livres de Anne Robillard
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sebastian Standivosch
Agent
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Dim 26 Fév 2017 - 5:04

Aujourd'hui, c'était un grand jour, le jour de l'inauguration de la nouvelle aile dédiée à l'archéologie et à l'histoire de l'Europe centrale et de l'est. Sebastian était nerveux, il prenait le poste de directeur de cette nouvelle aile construite à grands coups de millions et la pression était énorme. D'autant plus que non seulement il commençait ce nouvel emploi, mais il entrait aussi en fonction au seins de la base de Montréal en tant qu'agent de l'organisation A.N.G.E. Mis à part Édith, personne n'était au courant de l'arrivée de ce nouvel agent. Cette dernière avait tenue à garder cela secret pour faire une surprise à l'agente Amaël Archer. Elle pensait qu'avoir un autre agent compétent en histoire et qui avait des valeurs similaires aux siennes pourrait aider la jeune femme à se dépasser, peut-être même à élargir ses horizons.

Bastian avait pris le temps de s'installer dans son loft ultra moderne qui avait une vue à couper le souffle sur le fleuve et le vieux Montréal. Il avait visité les locaux de l'agence la veille, mais n'avait pas eu la chance de rencontrer d'agent. Le matin, il avait revêtis un costume gris anthracite coupé sur mesure et mis vers l'arrière ses cheveux brun encore mouillé de sa longue douche chaude. Il aurait à s'habituer au climat nord américain, beaucoup plus froid que le climat européen qu'il venait tout juste de quitter. Il demanda au concierge de son immeuble cossu de lui téléphoner pour un taxi en direction du musée d'histoire.

Il entra dans l'immeuble non sans regarder la devanture. Il marchait d'un pas vif et décidé, il se fit indiquer la direction du bureau de la conservatrice en chef du musée, Mme. Archer. Sebastian savait que pour la jeune femme, tout comme lui, se travail était une couverture. Il avait pu lire son dossier qu'Édith lui avait remis. Ce fut donc sans surprise qu'il la reconnu dans son bureau, assise derrière son imposant meuble, à feuilleter les documents devant elle.

Il prit le temps de la regarder tout à son goût, détaillant son tailleur et ses court cheveux noir. Elle avait un air sérieux. Il s’éclaircit la gorge.

- Hum, hum!

Il entra dans la pièce avec un sourire en coin, les yeux rieurs.

- Madame Archer! C'est un plaisir. Je me nomme Sebastian Standivosch, je suis le nouveau responsable de l'aile qui a poussée au musée.

Il lui fit un sourire entendu, se passa la main gauche dans les cheveux pour les ramener vers l'arrière et lui tendit la main droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: Jalinouchet
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Dim 26 Fév 2017 - 6:40

Amael était dans son bureau depuis très tôt le matin. Aujourd'hui c'était l'inauguration de la nouvelle aile du musée et la jeune femme avait accepté, presque à contre cœur, de céder la gestion de cette section à un nouvel employé. L'homme allait probablement se présenter bientôt d'ailleurs. Pour l'occasion, l'inauguration bien sûr et non pas la présence d'un nouvel homme, elle avait revêtu un tailleur de couleur gris, les pantalons étaient coupés un peu au-dessus de la cheville et elle avait une mince ceinture noire à la taille. Une chandail noir descendant assez bas sur sa poitrine donnant l'impression d'être transparent mais ce n'était qu'une illusion. Une collier argent descendait aussi bas que l'ouverture du chandail. Une veste ajustée du même gris que le pantalon complétait l'ensemble. Elle avait chaussé des talons blanc et gris foncé presque vertigineux avec lesquels elle avait maintenant l'habitude de marcher. Il y avait quelques temps, elle portait des converses et réussissait à se barrer les pieds dans des choses n'étant même pas là. Maintenant, elle pouvait botter les fesses de n'importe quel vilain du haut de ses talons de 3 pouces sans perdre l'équilibre.
L'ouverture d'une nouvelle aile demandait des mois de préparation, de communication avec les musées offrant les pièces présentées, des ententes, des contrats, des rénovations et Amael avait les nerfs à vif. Elle savait que son nouvel employé se nommait Sebastian, qu'il était lui-même natif d'Europe de l'Est mais elle ne l'avait pas elle-même passé en entrevue, c'était ses supérieurs ainsi que des conservateurs d'Europe qui l'avaient engagé. Elle avait quand même demandé à le rencontrer afin de lui parler du fonctionnement du musée dont elle avait la charge. Et surtout, il ne serait pas le premier homme archéologue à penser pouvoir passer par-dessus elle afin de gérer SON musée comme il le voulait. Il devrait passer pas où elle lui dirait et elle voulait que ce point soit clair. D'autres hommes avaient regretté leurs paroles et leurs actes avant lui. Mais Amael avait l'habitude de donner des chances au coureur et s'attendait à ce que tout aille bien avec le nouvel arrivant.
Elle était assise à son bureau, ses lunettes sur le nez, quand elle entendit quelqu'un se dérhumer. Elle leva la tête et les mots s'enfuirent. Il entra, lui adressant un sourire et se présenta. Amael enleva lentement ses lunettes et les posa sur son bureau puis elle se leva. L'homme lui tendit la main droite, la gauche passant distraitement dans ses cheveux, les ramenant vers l'arrière. Amael aurait adoré les voir retombé vers l'avant, de manière décoiffée. Elle tendit sa main droite qui fut engloutie par la main de Sebastian. Elle se reprit, affichant un sourire à son tour.


- Enchantée monsieur Standivosch. Vous pouvez m'appeler Amael.

Elle ramena sa main, lui faisant signe de s'assoir devant le bureau alors qu'elle reprenait sa place derrière.

- Tout s'est bien passé lors de votre voyage? Je n'ai pas eu le plaisir de pouvoir aller vous accueillir à l'aéroport, mes engagements ici concernant votre aile me gardent occupée depuis les derniers mois. J'espère que vous êtes bien installé.

L'homme portait un costume gris anthracite. Elle en aurait ri devant l'absurde de la chose. Les photos de l'inauguration auraient l'air arrangées d'avance, elle en gris pâle et lui en gris foncé.

- Je vais vous parler un peu du fonctionnement du musée, du fait que je suis la seule et unique patronne ici et ensuite j'irai vous faire faire le tour avant l'arrivée des dignitaires et de la presse. Ça vous va?

Elle lui fit un sourire qu'elle voulait agréable, ses yeux verts brillants d'excitation devant l'ouverture d'un nouveau monde à faire découvrir au grand public et ses fossettes apparaissant légèrement.

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.


Dernière édition par Amael le Dim 26 Fév 2017 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Standivosch
Agent
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Dim 26 Fév 2017 - 7:38

Le sourire de Sebastian s’élargit. Edith l'avait prévenu, Amaël ne serait pas contente de se faire imposer un bras droit ainsi sans avoir eu son mot à dire. Les photos qui était dans le dossier qu'il avait consulté ne rendait pas la vérité sur la beauté de cette jeune femme qui était très cultivée selon ce qu'il y avait lu aussi. Il lui serra la main sans y mettre de force, il n'était pas un macho fini et ça m'aurait servi à rien.

- Très bien, Amaël! Alors j'aimerais être Sebastian pour vous.

Il s'assied, détachant le premier bouton de son complet dans le même mouvement, il serait plus à l'aise ainsi. Il ne manqua rien des mouvements précis de la conservatrice qui se rasseyait à son bureau pour lui souhaiter les mots de bienvenus habituels. Elle aimait vraisemblablement son poste et souhaitait (semblait) prête à tout pour le conserver, seule maitre à bord.

- Merci. Tout c'est très bien passé. Je suis habitué à la température plus clémente de l'Europe. Chez moi, c'est presque le printemps, l'herbe est verte et les fouilles archéologiques ont déja reprises. Je ne peux pas me plaindre de mon logement, encore merci de vous en informer.

Elle lui fit bien comprendre l'ordre de la journée. Il hocha la tête, n'ayant rien contre cet horaire. Il voulait de toute facon aller vérifier l'état de son aile et des pièces s'y trouvant.

- Je comprends votre inquiétude. Pour vous, je débarque de nul part et j'ai de facto un poste qui pourrait porter ombrage au vôtre. Pour être franc, Amaël, je ne veux rien savoir d'être assis à votre place. La gestion d'une aile est plus que suffisante pour moi, c'est un premier contrat, sur un continent qui m'est étranger. Mais, je connais mon sujet, je sais que je saurai faire mes preuves et espérons, gagner votre confiance. Je suis plus que prêt à aller voir cette aile et les pièces qu'elle renferme. j'ai bien pris toutes les informations sur les artéfacts s'y trouvant, certain que j'ai pu sélectionner de Genève y ayant plusieurs contacts.

Ses cheveux étaient retombés alors qu'il parlait en toute franchise et sans animosité. Il était ouvert et n'en voulait pas au poste de la jeune femme. Il se leva, voulant initier le mouvement et découvrir son nouvel environnement.

- Je suis plus que prêt, Amaël. Faites moi découvrir vos merveilles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: Jalinouchet
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Dim 26 Fév 2017 - 23:41

Il lui demanda de l'appeler Sebastian. D'accord, elle aimait beaucoup plus ce nom que son nom de famille. Mais c'était quoi ce nom imprononçable? Elle était habituée aux noms de famille faciles: Archer, Kensington, O'Donnell... Standivosch, mais c'était quoi ça?

- Donc Sebastian ça sera. Et ici, tout le monde me dit tu. Je ne suis pas vieille, madame Archer c'est ma mère et comme il nous arrive de sortir dans les bars entre employés, on se dit tu. On se vouvoie en public, devant les visiteurs ou lors de réunions importantes. À ce moment-là, je serai madame Archer et vous serez monsieur Standivosch.

Elle l'écouta parler de la température en Europe et du fait que les fouilles avaient déjà repris. Elle sourit.

- Oui, je suis originaire d'Irlande, là-bas aussi la température est plus douce qu'ici. Mais il pleut beaucoup plus en cette période de l'année. Et quand je dis beaucoup...

Elle lui fit un sourire entendu et hocha la tête quand il la remercia de s'informer. Ce n'était que pure politesse. Les usages. Quand il affirma ne pas vouloir de son poste, elle fronça les sourcils. Ainsi il n'était pas aussi stupide qu'elle l'avait craint. Il comprenait qu'il ne pourrait pas faire ce qu'il voulait quand il le voulait et ne convoitait pas son poste.

- Nous nous entendrons bien, je le sens. Avant d'aller voir l'aile, j'ai quelques papiers à vous faire signer. Les renseignements habituels. Vous devez lire certaines clauses concernant les artéfacts, les soins à leur apporter, les prêts inter-musées, etc. Vous pouvez apporter ces papiers et les lire chez vous, vous n'aurez qu'à les signer et les rapporter.

Elle poussa les documents vers l'homme. Elle en mit d'autres à leur place.

- Vous aurez aussi des employés à votre charge donc j'aimerais que vous lisiez les rapports les concernant.

Encore une fois, elle lui donna les papiers.

- J'ai besoin ici, elle pointa de son ongle manucuré, de vos coordonnées, où il est possible de vous rejoindre peu importe l'heure. Il se peut que vous ayez à vous lever en pleine nuit si il y a un vol, un bris, un dégât d'eau…

Elle sourit, imaginant l'homme arriver en jeans, en t-shirt blanc, les cheveux en bataille.

- Avez-vous une personne ressource ici? Quelqu'un à rejoindre en cas d'urgence? Je sais que vous êtes nouveau au pays et que vous arrivez de Suisse, que vous avez vécu à Vienne et en Roumanie mais vos gens là-bas sont un peu loin pour vous accompagner à l'hôpital ou veiller sur vous en cas de problème. Si vous n'avez personne, nous vous assignerons quelqu'un… et ce sera sans doute moi, ajouta-t-elle après réflexion. Si vous avez une conjointe ou un conjoint, vous pouvez écrire leurs coordonnées. Si vous n'en avez pas, j'écrirai les miennes et j'irai vous sortir du poste de police. Elle sourit en plissant le nez, signifiant qu'elle blaguait. Et quand vous aurez quelqu'un dans votre vie, on effacera les miennes et on mettra les siennes.

Elle haussa les épaules. Une équipe c'était comme ça, chacun prenait soin de l'autre. Au musée les choses marchaient ainsi. Amael voulait que son équipe se sente à l'aise et qu'ils soient un peu comme une famille.
Quand Sebastian eut signé tous les papiers et fait tout ce qu'elle lui demandait, elle se leva à sa suite. Elle lui flasha un sourire étincelant.


- On y va?

Elle faillit s'étouffer avec sa salive quand il lui demanda de lui faire découvrir ses merveilles. Elle sortit du bureau, attendant que l'homme sorte pour verrouiller la porte. Puis elle le mena à travers le musée, lui pointant certaines salles, lui indiquant que la salle sur la Rome antique était SON bébé et lui présenta des personnes travaillant au musée. Elle lui montra les pièces où étaient réparé des artéfacts, les entrepôts qui pourraient fournir deux autres musées, et finalement, elle atterrit à la nouvelle salle. Elle jeta un coup d'oeil à sa montre. Elle avait encore un peu de temps devant elle avant l'arrivée du maire, des conseillers, de la presse et de tout autre personne se jugeant assez importante pour assister au dévoilement de la nouvelle salle d'exposition. Elle poussa la lourde porte, laissant l'honneur à Sebastian de passer devant elle. Après tout, cette salle allait devenir SON bébé comme l'était Rome pour Amael. Elle ressentit tout de même un pincement au cœur à l'idée de céder cette partie du musée. Elle y travaillait depuis la décision d'agrandir. Elle alla rejoindre l'homme.

- Nous y voici... Votre nouveau chez vous... Et pour info, la prochaine soirée de jeux se déroule chez toi... Avec les autres responsables d'exposition, on se fait des soirées de jeux quelques fois, on soupe, on discute et on joue à des jeux et la prochaine, c'est chez toi.

Elle ricana et s'avança, décidant de lui faire faire le tour.

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Standivosch
Agent
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Lun 27 Fév 2017 - 0:23

Il la trouvait vraiment intéressante. Amaël Archer avait le sens de l'humour et c'était un qualité qu'il appréciait chez une belle femme comme elle. Il hocha la tête d'assentiment, encore une fois lorsqu'elle lui tendit une pile de documents à lire et à signer. C'était la norme dans pareille situation. Il lui adressa un sourire.

- Oui, je crois aussi que nous nous entendrons bien. Je ne suis pas une personne compliqué tant que chacun fait ce qu'il a à faire.

Il haussa les épaules, dans un geste très européen.

- Bien entendu, je prendrais connaissance de tout ces papiers et des dossiers des employer qui travailleront dans la nouvelle aile. Je devrais être en mesure de rapporter le tout d'ici deux jours maximum.

Il prit le temps de l'écouter pour les demandes personnelles. Il remplis tout de suite les papiers avec elle. Son écriture était soignée et sans fioriture. Lorsque les questions un peu plus personnelles sur sa vie privée il la regarda et fit un sourire qui monta jusqu'à ses yeux.

- Je suis célibataire et comme vous venez de le dire, mes personnes ressources sont un peu loin pour se porter garantes de moi.

Il compléta ces derniers papier et prit mentalement note des informations personnelles d'Amaël, tel que son numéro de téléphone, ca pouvait être utile. Il se leva à sa suite et visita le musé avec elle. l'écoutant parler des différents endroits du musée, de la restauration des pièces et des entrepôts. Il comprit bien l'importance de la salle d'exposition sur l'Antiquité/la Rome antique. Entre archéologues, on comprenait ce genre de choses, d'importances, d'appartenance.

Il se mit à rire franchement lorsqu'elle mentionna les soirées de jeux.

- Si c'est déjà décidé, je n'ai qu'à me préparer!

Dès qu'il entra dans son aile, il en fit le tour. Il sorti des gants de ses poches et les mis avant de replacer un artéfact comme il devait l'être. Il regardait le tout avec un oeil critique et expert. Il se retourna vers Amaël, un grand sourire aux lèvres, complètement heureux de se trouver là.

- Merci! Merci de me laisser cette chance.

Il était honnête et sincère, les yeux pétillants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: Jalinouchet
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Lun 27 Fév 2017 - 1:34

Sebastian prit le temps de remplir tous les documents comme elle le lui demandait. Il avait une belle main d'écriture, typiquement européenne. Elle reconnut les 1 comme on le lui avait montré toute petite. Elle avait abandonné cette calligraphie mais la trouvait tout de même jolie.
Il sembla amusé par les questions personnelles. Il lui apprit qu'il était célibataire et qu'ainsi elle devenait sa personne ressource.


- Si tu as des connaissances au Québec qui pourraient être mieux placées que moi ne te gêne pas. Je ne serai pas offusquée.

Il lui tendit tout de même les papiers et elle y écrivit son nom, adresse et numéro de téléphone. Dans la section lien avec de demandeur, elle écrivit collègue. Sebastian n'était pas son ami, ni un membre de sa famille et écrire patron faisait présomptueux. Elle ne prit pas la peine de retenir son numéro de téléphone. Elle pourrait accéder à son dossier à la maison si elle avait besoin et pour les activités personnelles comme les soirées de jeux, il ne serait pas professionnel de sa part d'utiliser les informations qu'il avait fourni pour son emploi. Si jamais il voulait lui donner son numéro de téléphone ce serait par amitié et parce qu'il aurait rentré lui-même les informations dans son cellulaire.
Pendant la visite du musée, il l'écouta attentivement et sembla comprendre l'importance de Rome pour elle. Elle n'était pas native d'Italie mais sa passion pour Rome égalait celle pour les Iles Britanniques et les Celtes. Elle lui fit également visiter cette dernière.


- La partie amusante de cette salle c'est qu'elle contient des reliques de mes ancêtres Irlandais, de ceux de ma meilleure amie Écossaise et de son amoureux, Britannique. Des siècles plus tard, quand je prends cette épée par exemple, dit-elle, prenant l'arme d'une main gantée, je peux voir que mes ancêtres étaient vraiment plus hot que les leurs et ainsi, les achaler avec ça. Okay, ils s'en foutent et 90% du temps ils ne comprennent pas de quoi je parle et ils me laissent délirer sur mes artéfacts. Je les adore. Mais je radote.

Elle reposa l'épée doucement comme elle déposerait un enfant endormi dans un panier.

- Sam me rappelle souvent la domination Anglaise en Irlande. La rouquine se fâche contre les Anglais, je lui rappelle que les Scots venus d'Irlande ont peuplé l'Écosse, elle m'envoie promener et après deux ou trois faits historiques, je suis envoyée en punition seule dans mon coin parce que l'Écossaise et l'Anglais sont ligués contre moi...

Elle s'arrêta, se rendant compte que le sujet de ses meilleurs amis n'intéressait probablement pas Sebastian.

- Désolé, je parle vraiment beaucoup, tu t'habitueras...ou pas et dans ce cas-là, tu chercheras à éviter mon bureau et ma compagnie dans les soirées en dehors du musée.

Elle rigola. Ils entrèrent dans la salle d'Europe de l'est et elle laissa Sebastian contempler le travail qui y avait été accompli.

- Oui c'est déjà décidé, c'est chez toi quand tu peux. Vêtements mous, alcool et beaucoup de plaisir, conjoints exclus et discussion job aussi.

Elle lui envoya un sourire amusée, plissant le nez. Ils firent une tournée et elle le laissa admirer des artéfacts. Quand il la remercia, elle ne put plus lui en vouloir de lui enlever une partie de son musée. Il semblait tellement heureux et reconnaissant. Elle l'aurait serré contre elle, il ressemblait à un gamin à Noël.

- Profites-en bien. Tu veux que je te laisse en faire le tour seul? Profiter de ce moment juste à toi, ressentir l'ambiance, t'imprégner des lieux...

Elle s'arrêta, le regardant avec un léger sourire aux lèvres.

- Tu sais, ce n'est pas moi que tu dois remercier... Avec ma tête de mule, j'aurais tenu à diriger cette section même si je suis débordée et que mes connaissances concernant cette partie du monde sont vraiment moins développées que les tiennes. Mais j'ai quand même visiter la Hongrie avec ma meilleure amie...

Elle porta la main à la morsure de vampire qu'elle avait reçu à l'épaule. Elle portait toujours la cicatrice qu'elle envisageait faire couvrir d'un tatouage.

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Standivosch
Agent
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Lun 27 Fév 2017 - 3:02

Amaël semblait plus à l'aise avec lui, ce qui était une bonne chose parce qu'ils auraient à travailler très souvent tous les deux ensemble. Elle commencait même à lui parler de ses amis. Sebastian avait lu dans le dossier d'Amaël que cette dernière était très amie avec une certaine Derhowen O'Donnell, une écossaise, elle aussi agent au sein d'A.N.G.E.

- Il semblerait que tu sois doté d'amis comme les miens, qui ne comprennent pas réellement l'importance de l'histoire. C'est important de souligner que l'Irlande n'est plus sous le joug Anglais, mais que les Écossais le sont encore.

Il lui fit un clin d'oeil. Lui prouvant qu'en cas d'obstination avec ses amis, il prendrait son parti. Amaël était une vraie, elle manipulait les artéfacts avec des gestes doux et connaissant. Il souriait, elle appréciait bien ces gens tel qu'inscrit dans son dossier. Il rit franchement à la remarque sur le fait qu'elle parlait beaucoup.

- Tu parle beaucoup, mais c'est une bonne chose. Lors de ces premières rencontres, avoir à combler des blancs face à son patron, ce n'est pas aisé. J'ai plus longtemps été un homme de lettre que de mots.

Son aile était belle, le travail bien fait. Les pièces qui s'y trouvaient ajoutait une raison suffisante de vouloir y venir et s'y instruire.

- Je suis surpris de la qualité de ce qui se trouve ici.

Il la regarda franchement quand elle lui décrit les soirées jeux entre cadres.

- Moi qui croyait que c'était ton genre d'habillement quotidien!

Il plaisantait, un peu sarcastique, son genre d'humour.

- Alcool, aucun problème avec ca! Je vous cuisinerai moi même des bouchées et un repas.

Il prit le temps de tout admirer.

- Non, tu peux rester avec moi. Pour encore peu de temps, c'est encore ton aile. Tu y as autant de droit que moi, même plus je dirais, je n'y ai pas travaillé encore, contrairement à toi. Je comprends ton sentiment. Je n'aurais pas lâché le morceau moi non plus.

Il n'avait pas pris connaissance de toutes les missions faites par la jeune femme. Aucune d'entre elles ne mentionnaient la Hongrie. C'était surement un voyage personnel, elle venait donc de piquer sa curiosité.

- C'est vrai? Ou donc avez-vous été au juste?

Il remarqua qu'elle porta la main à son cou. Il aurait aimé avoir des laser pour voir ce qui se cachait en dessous, ou elle s'était touché. Comme si c'était un mauvais souvenir ou un souvenir douloureux.

- Je connais bien la Hongrie, j'ai été y faire plusieurs fois des fouilles. Mais, tous les locaux sortaient rarement, dès qu'on s'éloignait des grandes villes, surtout le soir. Beaucoup de superstitions dans ces pays. Ma mère en a elle même.

Il secoua la tête un peu découragé lorsqu'il pensait aux superstitions de sa mère. Il eu le temps de lui parler plus en profondeur de certains objets qui se trouvaient en place. Par la suite, l'heure d'aller accueillir les invités et la presse arriva. Il sorti à la suite d'Amaël lui posant galamment une main dans le bas du dos. Il tien sa place tout le long de l’inauguration, souriant à la caméra quand il le fallait. À la fin de la journée, lorsque les journalistes et les gens furent parti, il alla retrouver Maël dans son bureau.

- Bonsoir! Ce fut toute une journée, active.

Il avait retiré son veston, retiré sa cravate et remonté ses manche qui étaient maintenant roulées. Ses cheveux retombait sur le côté.

- Voudrais-tu venir manger un morceau avec moi? Sushi peut-être?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: Jalinouchet
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Lun 27 Fév 2017 - 4:21

Sebastian la félicita pour la qualité du travail accompli. Elle sourit.

- Je tiens à ce que cette aile demeure ainsi... Tu devras en prendre soin, c'est ton amoureuse!

Quand il lui dit qu'il croyait que c'était son habillement de tous les jours elle renifla.

- Pas tout à fait... En temps normal, j'ai des jeans, t-shirt et bottes. Je hais me coiffer et me maquiller aussi mais j'ai appris à être directrice et à avoir la prestance qui va avec. Mais si tu veux, je peux venir chez toi habillée ainsi pour la soirée de jeux mais la personnalité va avec... Tu me trouveras beaucoup moins relaxe et amusante que dans mes jeans...

Elle lui fit un clin d'oeil. Quand il mentionna qu'il cuisinerait pour eux, Amael siffla.

- Et tu cuisines en plus! Y a-t-il une qualité que tu n'aies pas?

Elle ricana. Et dire que Jale manquait perdre des doigts chaque fois qu'il épluchait une carotte. Elle le suivit et le regarda tout regarder, analyser. Il touchait tout avec respect, et il avoua qu'il aurait fait pareil, qu'il aurait été possessif avec la salle qu'il aurait aidé à monter.
Quand elle avoua avoir visité la Hongrie, il sembla tout de suite intéressé. Il lui demanda où elles étaient allées.


- Nous sommes allées à Mosonmagyaróvár... Movar? Ton accent doit être meilleur que le mien. Nous voulions surtout visiter des châteaux médiévaux... Tu sais la passionnée d'histoire en moi ne pouvait passer à côté. Nous avons engagé un guide pour nous montrer les ruines.

Elle frotta la cicatrice de son épaule. Jale lui avait à peine pardonné d'avoir risqué sa vie et de s'être fait mordre. Elle avait du argumenter qu'on ne devenait pas vampire aussi facilement. La cicatrice était maintenant pâle mais visible et quand on lui demandait ce qui lui était arrivée, elle inventait une histoire de chien trop content de la voir lorsqu'elle avait visité ses parents, chose qu'elle ne faisait jamais. Il y avait pratiquement 10 ans qu'elle ne les avait pas vus de toute façon. Sebastian parla des superstitions et elle sourit.

- Oui, les gens du village en avaient beaucoup et c'était vraiment intéressant de les écouter. Toutes ces histoires de vampires et de loups garous... Le côté histoire inclut aussi beaucoup d'anthropologie et de culture et connaitre les mythologies régionales est vraiment un plus dans ce métier.

Ils circulèrent encore un moment et bientôt fut l'heure d'accueillir les dignitaires et la presse. Après un court détour à la salle de bain retoucher son maquillage et sa coiffure, elle retourna donner des entrevues, présentant Sebastian comme étant le nouveau responsable de la nouvelle aile, la main de l'homme dans son dos très chaude et le laissa aux rapaces. Elle glissa ses doigts dans sa main discrètement et serra ceux de l'homme en signe de bonne chance. Puis, elle s'éclipsa dans son bureau, d'autres dossiers l'attendant.
Elle se débarrassa de son veston, le lançant sur le sofa trois places où elle avait passé quelques nuits, attendant des nouvelles d'artéfact. Une couverture était toujours caché dans un tiroir du classeur à côté du meuble d'ailleurs. Son chandail plongeant n'avait pas de manches. Elle remit ses lunettes et tenta de se plonger dans des dossiers. Elle sursauta quand Sebastian lui souhaita bonsoir en venant s'installer devant elle. Il s'était débarrasser de son veston, sa cravate et ses manches étaient roulées, laissant voir des avant-bras musclés. Elle mordit sa lèvre inférieure.


- Effectivement, grosse journée! Tu t'en sors?

Ses doigts démangeaient de repousser les mèches devant son visage. Il l'invita à manger un morceau. Amael soupira...et pourquoi pas.

- Des sushis... On dirait que tu me connais depuis toujours. Jale n'aime pas vraiment, il en mange pour me faire plaisir donc j'essaie de réduire le nombre de fois où j'en mange... Tu connais un resto ou tu te fies à moi?

Elle se leva et rangea ses lunettes. Elle contourna le bureau et attrapa son veston.

- Tu as laissé tes morceaux manquants dans ton bureau? Va les chercher, je vais prévenir le gardien chef que l'on quitte.

Elle passa au bureau du gardien de sécurité et attendit l'homme à la porte. Quand il arriva, souriant encore, elle referma son manteau, mit sa tuque et entraina l'homme à l'extérieur.

- Tu as ta voiture? Tu veux embarquer avec moi ou on se rejoint là?

Elle pointa la Shelby plus loin dans le stationnement.

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Standivosch
Agent
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Lun 27 Fév 2017 - 19:49

La journée avait été longue, mais ô combien gratifiante et stimulante. Le jeune agent n'avait pas l'intention que le tout se termine ainsi. Il voulait encore discuter avec Amaël, sa patronne et peut-être ainsi lui dire qu'il était aussi un agent. Avec le temps qui avait passé si rapidement, il n'avait pas pu lui répondre comme il le désirait concernant la future soirée de jeux chez lui, du voyage qu'elle avait fait en Hongrie et un nombre incalculable d'autres discussions, mais il comptait en rediscuter avec elle au souper auquel il allait l'inviter. Après tout, entre collègues, c'était normal d'aller souper. Il avait encore en tête la sensation de ses doigts pressant les siens juste avant que l'apocalypse ne se déchaine. Il étira sa main, la passant dans ses cheveux, espérant que les picotements s'estompent.

- Oui, ca été une très grosse journée, mais je suis prêt pour recommencer demain matin. j'aime bien ce genre de défis. Mais on sait tous les deux que demain, ce sera plus tranquille. Je vais pouvoir prendre connaissance de tout ce que j'ai besoin de savoir et instaurer ma petite routine.

Il s'assied face à elle, s'adossant au siège, complétement décontracté. Elle mentionna enfin son copain. Cet homme n'avait pas l'air de connaitre la chance qu'il avait de pouvoir partager la vie d'une femme telle que Maël. Ce n'était pas le genre de femme que l'on rencontrait à tous les coins de rues.

- À vrai dire, j'adore les sushis. J'ai eu la chance de voyager au Japon et j'ai pu manger que dis-je gouter à de l'art culinaire. Peut-être qu'un jour je pourrai te faire connaitre ca! J'y ai encore beaucoup de contacts. Mais, ici je me fit totalement à toi. Je ne connais pas les restaurants, je ne suis pas venu souvent en Amérique du Nord.

Il se leva et la regarda aller prendre ses choses puis il se dirigea vers la porte pour se rendre à son propre bureau situé un peu plus loin dans le même corridor. Il n'était pas encore décoré à son gout, mais il aurait le temps d'y apporter sa touche personnelle. Il prit son veston, déroula ses manches et enfila le dit veston, il mit son manteau de laine par dessus. Ensuite, il alla retrouver la jeune femme. Il ne pu retenir un sourire en la voyant avec son bonnet. Elle était mignonne même avec ca sur la tête.

- Alors patronne? Quel est TON meilleur resto de sushis? Je n'ai pas encore pu me procurer de véhicule...

Il jeta un regard dans la direction qu'elle lui indiquait et il siffla quand il vit sa voiture.

- Je ne m'attendais pas à ca de ta part! C'est une bonne surprise. Je vais jouer ma Cendrillon, parce que ca ne serait pas catholique de refuser de monter dans un tel bolide.

Il l'accompagna de son côté du véhicule et il lui ouvrit la portière qu'il referma quand elle eu prit place. Il en fit le tour et monta à son tour le sourire toujours aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: Jalinouchet
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Mar 28 Fév 2017 - 2:36

Sebastian était assis devant elle et déclara avoir hâte au lendemain mais était conscient qu'une journée normale au musée n'incluait pas d'inauguration ni tant de brouhaha. Il passa encore sa main dans ses cheveux. Ils avaient une longueur agaçante quand ils n'étaient pas collés vers l'arrière. Trop longs pour être gardés en bataille, trop courts pour être attachés ou coincés derrière l'oreille.

- En effet, c'est assez tranquille pour les responsables. Mais comme c'est l'ouverture de ton aile, tu devras probablement gérer quelques problèmes de départ. Mais tu verras, tout roule assez rondement habituellement ici. Tu auras le temps de parcourir les artéfacts sous ta garde. Tu pourras même aller voir les laboratoires et les ateliers de restauration.

Elle eut un petit sourire, presque rêveur.

- Quand on reçoit un nouvel objet, il s'en va dans les salles de restauration afin de vérifier que tout est parfait et il atterrit ici après. C'est toujours excitant de déballer un nouvel artéfact, un peu comme Noël mais en mieux.

Ça y était, il la prenait pour une folle. Mais Noël n'avait rien de très excitant pour elle. Jale n'avait plus de famille à part Damien et elle ne voyait plus la sienne. Donc, Noël se passait chez elle et l'an dernier, Jale avait été appelé d'urgence, les véhicules trouvant la température humide et froide difficile et ils ne voulaient plus partir. Elle avait donc regardé Die Hard à la télé, en pyjama, le sapin clignotant dans le coin, semblant se moquer d'elle. L'année d'avant, elle avait reçu un ordre de mission de dernière minutes, l'agente devant effectuer la mission étant tombée enceinte. Bien sûr, on appelait Mael dans ce temps-là, aucune chance qu'elle ne fasse le coup de tomber enceinte. Jale était donc resté avec Damien pendant qu'elle partait pour la forêt Amazonienne.
Sebastian dit adorer les sushis. L'agente lui sourit.


- Le Japon, dit-elle, rêveuse. Je ne suis jamais allée en Asie. L'Europe oui, les États-Unis mais l'Asie... Des sushis frais, les pavillons d'Or et d'Argent, le temple Kiyomizudera, le marché de Nishiki, l'île de Miyajima, le temple Todai-ji, j'aimerais tellement voir les fleurs de cerisier... les Sento... Je ne sais pas si je serais à l'aise de me baigner nue avec d'autres femmes mais apparemment, il faut le faire au moins une fois dans sa vie. Oh! Et le Mont Fuji! Aller voir le lever du soleil du haut du Mont... Niko, pour voir Tosho-Gu, et surtout, visiter les châteaux! Ils sont tellement magnifiques! Et tant qu'à faire du Sento, aller à Beppu aussi pour voir les onsens.

Elle se rendit compte qu'elle venait d'avoir une diarrhée verbale et elle pinça ses lèvres ensemble, un sourire moqueur apparaissant sur son visage. Elle souleva les sourcils quand il dit qu'il avait des contacts là-bas et qu'il pourrait lui faire connaitre.

- Tu ne connais rien de moi et tu veux m'amener au Japon! J'ai fait forte impression!

Elle éclata de rire. Ils décidèrent de partir et Amael l'attendit à l'entrée, sa veste sur le dos. Elle avait troqué ses souliers à talons pour des bottes hautes et avec renfoncé sa tuque avec des oreilles de chat. Pendant qu'elle l'attendait, elle appela au restaurant pour réserver une table dans un salon privé. Elle aimait les petits tapis et les tables basses, le fait d'enlever ses souliers et de faire selon les coutumes japonaises. Elle sortit et quand il l'appela patronne, elle s'arrêta et pointa la porte du musée.

- Je suis dehors, les portes sont fermées, je suis Amael. Mes amis m'appellent Mael. Tu m'appelles encore patronne en dehors du musée et tu n'auras jamais la permission de m'appeler Mael.

Elle lui adressa un clin d’œil et ricana.

- Mon resto préféré est au centre-ville, donc tout près en voiture. En métro aussi mais je dois ramener ma voiture. Ça fait quelques nuits que je passe au musée, dans mon bureau. Je dors sur le sofa parce qu'on finit très tard et qu'on recommence très tôt. Et il y a des douches et tout le nécessaire là-bas aussi.

Il sembla impressionné par la Shelby. Elle déverrouilla les portes.

- Ford Mustang Shelby GT-500 1967. Je l'ai achetée et Jale l'a remontée. Je l'adore mais quelques fois je me dis qu'une voiture moins...voyante ferait mieux, j'ai toujours peur de me la faire briser ou voler dans les rues. Mais je ne pourrais jamais me résoudre à m'en séparer.

Sebastian lui ouvrit sa portière et la laissa s'asseoir avant de la refermer. Puis il prit place près d'elle, toujours souriant.

- Galant, merci. Es-tu toujours comme ça ou tu espères marquer des points avec ta boss?

Elle plissa le nez, signifiant qu'elle blaguait. Puis elle démarra et conduisit jusqu'au resto où elle trouva un stationnement pas très loin.

- Ils nous attendent, j'ai réservé.

Elle entra dans le resto et l'hôtesse vint les accueillir.

- Bonjour. Une réservation pour deux au nom d'Amael Archer.

Le jeune femme les mena vers un salon et les informa qu'un serveur viendrait les voir dans quelques minutes. Amael la remercia et enleva sa veste et sa tuque pour les accrocher au mur. Elle enleva ses bottes et invita Sebastian à faire pareil. Puis elle entra dans le salon pour aller s'installer sur le petit coussin par terre. L'air était chaud et elle décida d'enlever son veston et le posa derrière elle.

- Alors, tu aimes?

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sebastian Standivosch
Agent
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 26/02/2017

MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   Mar 28 Fév 2017 - 2:56

J'ouvre le nouveau topic dans les restos de Montréal Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inauguration de la nouvelle aile (P.V. Maël et Sebastian)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Aile Céleste... Une nouvelle étoile dans l'Eau...
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.G.E :: Endroits publics et divertissements :: Musées-
Sauter vers: