Forum RPG basé sur la série des livres de Anne Robillard
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ye Olde Pub (Pv Amael et De)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: :'( :'(
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Ye Olde Pub (Pv Amael et De)   Dim 10 Avr 2011 - 4:08

Ye olde pub

Amael se rendit au pub irlandais qu'elle aimait tant. Ye Olde Pub était le meilleur endroit pour rencontrer De. Mael avait donné rendez-vous à la rouquine au pub pour pouvoir lui parler. Depuis les événements du parc, les deux filles ne s'étaient presque pas vues. De avait pris soin de Loghan qui avait été gravement blessé et de son côté, Mael avait été blessée moralement et s'était isolée. Elle avait mangé souvent avec Jale et il s'était assuré qu'elle mange et sorte de chez elle. Elle était bien allée rendre visite à Loghan et à De mais la maison lui rappelait de douloureux souvenirs. Elle avait cessé ses visites. Maintenant elle allait mieux et s'ennuyait de sa copine.

Ye Olde Pub était parfait pour voir De. Si elle avait du voir Jale elle serait allée au pub sportif mais De fitait mieux dans le contexte irlandais. Elle inspira et poussa la porte. Connor était au comptoir et lui sourit.

- Bonjour Connor! Derhowen est arrivée?

Il lui répondit par la négative.

- Je prendrai un whisky, SVP.

Elle prit sa consommation et alla s'asseoir. Elle cala son verre. Elle avait quelque chose à dire à De et stressait face à la réaction de la rouquine.

Cela faisait quelques temps que la grosse mission s'était passée. Au début, la rouquine avait prit soin de Loghan et de Chris chez elle. Bien vite Chris les avait quittés pour prendre à nouveau le chemin d'Alert Bay où il y terminerait sa formation. De irait aussi sous peu...mais bon. Pour ce qui en était de Loghan, elle était demeurée avec lui chez elle les premières semaines et ensuite, il avait tenu à rentrer chez lui. Elle ne s'y était pas opposé et allait passer le plus clair de son temps libre avec lui, essayant de le distraire. La rouquine se trouva terriblement seule durant ces longues semaines. Non pas qu'elle n'aimait pas son homme mais bien que sa soeur lui manquait terriblement. Mael était venue lui rendre visite quelques fois chez Loghan. Jamais elle n'était restée longtemps. Ce soir, Mael avait donné rendez-vous au lutin. De avança jusqu'à l'établissement en sautillant comme toujours. Elle ne savait pas pourquoi Mael voulait la voir mais elle avait hâte d'y être. Elle portait un chandail rouge avec un point d'interrogation blanc dessus des jeans tailles basse et ses rangers. Elle poussa la porte du bar et repéra tout de suite Mael. Sans plus attendre elle fonça comme une flèche en direction de la noiraude et lui sauta au cou, tombant même à la renverse avec la chaise et l'autre jeune femme.

-MAELLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL... TU M'AS MANQUÉ. De s'était mise à lui donner des becs sur les joues. Elle se releva debout et aida la jeune femme à en faire de même, la rouquine replaça la chaise et s'excuse de son débordement vis à vis Connor.

- Connor...Apporte un autre verre et la bouteille s'il te plait...Et j'ai rien cassé en passant...donc regarde moi pas comme ça!!!!! Lui dit la rouquine en lui tirant la langue.

- Alors Mael ? Comment tu vas? Ça fait un bail... tu m'as vraiment manqué tu sais ! Quoi de neuf ? Moi j'avais besoin de me changer les idées. J'ai rencontré un autre agent. Il est super gentil... De continua ses questions jusqu'à ce qu'elle ait avalé un verre de Whisky. Là, elle ferma les yeux appréciant la chaleur que l'alcool faisait naître dans son ventre et laissa enfin le temps à la noiraude de pouvoir placer un mot.

Mael reçut De dans ses bras comme un boulet de canon et s'écrasa sur le dos, le dossier de la chaise sous elle. Elle grimaça et reçut les baisers de De.

- Okay, okay! Moi aussi je suis contente de te voir! Pitié! Sauvez-moi de cette sangsue qui me bave sur la joue!!

Mael éclata de rire. Puis elles se redressèrent et s'installèrent à table. De bombarda Mael de questions et de commentaires. Soudainement, Mael prit conscience de ce qu'elle faisait subir à ses proches depuis tout le temps. Elle écouta la rouquine, hochant la tête, attendant que le flot de paroles cesse. Elle sourit à son amie. Elle lui avait manqué.

- Pour partir du début je vais très bien, même plus. Ça faisait longtemps que je n'étais pas aussi bien allée. Deuxièmement, toi aussi tu m'as manqué. J'aurais du aller te voir plus souvent mais... la maison... anyway... Et j'avais besoin d'être seule un peu.

Elle passa sous silence qu'elle avait été seule peu souvent. Elle ne voulait pas que De croit qu'elle n'avait pas voulu la voir mais qu'elle s'était tournée vers un homme qu'elle connaissait à peine pour la consoler plutôt que vers sa presque soeur. Elle se versa un verre de whisky.

- Tu as connu un nouvel agent? C'est qui? Il est mignon? Amael sourit et tira la langue à De. Si il n'est pas beau, ce n'est pas la peine que tu me le présentes... Je ne fréquente que de belles personnes, étant moi-même d'une beauté à couper le souffle...

Elle éclata de rire. Elle portait des jeans taille basse, un t-shirt blanc avec une camisole noire par-dessus et ses éternelles bottes noires aux pieds.

- Et toi, comment vas-tu? À part ce nouvel agent, du nouveau dans ta vie?

Elle sourit rapidement, retardant sa nouvelle. Pourquoi? Elle ne le savait pas. Elle savait très bien que De ne la mangerais pas et qu'elle serait sûrement contente pour elle, mais elle craignait aussi d'un certain côté que la rouquine lui reproche d'être aller trop vite...

De venait de sauter sur Mael. Elle l'aidait à se relever quand Mael la traita de sangsue. Comme d'habitude la rouquine grommela un peu et s'assied à table où elle bombarda sa noiraude d'amie de milliers de questions. Au contraire de la couper comme elle l'aurait fait d'habitude Mael laissa la rouquine poser toutes ses questions et y répondit calmement. Elle allait bien, même plus que bien. Elle lui dit ensuite qu'elle lui avait manqué. Pour peu la rouquine se jetait à nouveau sur elle. Elle avait eu peur que Mael se détache peu à peu et la jette comme une vieille chaussette. Elle parla ensuite d'une voix un peu mal à l'aise. Du à ses peu fréquentes visites. De fit un geste de la main voulant dire ''bah y'a pas de prob''. Mael avait donc ressenti le besoin d'être seule.

- Je comprends ça... Moi aussi j'ai eu besoin d'être seule un peu. J'ai même été kidnappée par Yannick. Il m'a emmené en Jamaïque...tous les deux on avait le moral bas disons. Mais là ça. Oui j'ai rencontré un nouvel agent, il se nomme Samuel et il vient d'Angleterre. Il est super mignon. Je m'en suis mordue les doigts j'ai même eu des pensées pas catholiques...Bâtard. Mais bon...Et en passant très chère...Il n'y a pas que toi qui aies une beauté excessive...ta rouquine d'amie aussi est d'une beauté telle que les mots ne suffisent pas pour la décrire!!!!Sur ce elle tira la langue à Mael. La noiraude lui demanda comment elle allait.

- Bien j'ai connu des hauts et des bas. Je crois que je me pose beaucoup de questions quant à l'avenir. Et Loghan ne m'aide pas vraiment, il se fout plus de ma gueule qu'autre chose. L'autre jour il m’a fait bad triper avec une vieille coutume japonaise. À son époque, quand une femme et un homme dormaient dans le même lit ils étaient considérés par la société comme mari et femme. Je te dis pas Mael...je me suis claquée une crise d'hyperventilation. Elle sourit à son amie lui faisant comprendre qu'elle avait passé par dessus et que la vie continuait. Bref qu'elle resterait toujours fidèle à elle-même. De le petit lutin...Elle se prit un autre verre de whisky et en but une longue gorgée.

- Et toi beauté...tu as fait quoi dans tes moments de solitude?

Amael écouta De.

- La Jamaïque, cool! Tu m'as rapporté un souvenir? Elle tira la langue. Un Bob Marley bobblehead!

Mael cala un verre de whisky. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle craignait que cette soirée ne se termine par une saoulerie générale et que elle et De finisse en dansant et en devant appeler leur copain. Oh non! Pas ça maintenant!! Pas tout de suite!! De enchaîna sur son nouvel ami, un Samuel mignon et anglais.

- Oui De, toi aussi tu es jolie... Pas autant que moi mais bon, tu as ton genre...

Amael éclata de rire. Elle servit un verre à son amie et un à elle et enligna un Sláinte! Elle écouta De parler de Loghan et faillit s'étouffer quand De parla de mari et femme. Elle reprit son souffle et regarda son amie, les yeux pleins d'eau. Ses épaules se mirent à sauter et finalement, elle l'échappa.

- AHAHAHAHAH!!! Toi mariée? Quand les poules auront des dents et que les cochons voleront! Et si ce jour arrive et que je ne suis pas ta demoiselle d'honneur, tu devras faire face à la colère de Dieu... Dieu étant moi! Que je te voie seulement oser penser prendre quelqu'un d'autre! Tu serais très jolie dans ta robe blanche à froufrou et dentelle! Les cheveux remontés comme une poupée Barbie de luxe...

Mael rigolait encore quand De lui demanda ce qu'elle avait fait de ses moments de solitude. Elle redevint sérieuse.

- Penser. Beaucoup penser... Et je ne sais pas, certaines choses manquent à ma mémoire... J'ai du supprimer quelques détails. J'ai pleuré...beaucoup... trop! J'ai détruit une voiture... deux voitures... Quand je suis partie avec Jale, je suis allée détruire des choses... et Jale s'est assuré que j'allais bien pendant tout le temps. Il m'a appelé, on s'est vu et il me forçait à manger quand je n'avais pas faim. Il a été super correct.

Elle hocha la tête pour faire oui et cala un autre verre. À ce rythme, elle ne finirait pas la soirée sur ses deux jambes. Après le prochain verre que elle et De prendraient, elle lui dirait. Ouais, c'est ça, juste un autre verre.

- Tu veux danser?

* Danser = pas de verre...*

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.


Dernière édition par Amael le Sam 23 Avr 2011 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: :'( :'(
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Ye Olde Pub (Pv Amael et De)   Dim 10 Avr 2011 - 4:11

De s'était calé un verre. Elle devrait diminuer sa quantité d'alcool. Dernièrement c'était un peu ça qui l'avait poussé à avancer. Mais bon ce soir elle ne broyait pas du noir elle était heureuse comme ça faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas été et en compagnie de sa meilleure amie. Elle calla donc son verre avec un vigoureux Slainte. Et le redéposa sur la table avec un sourire narquois à l'adresse de Mael.

- Bien sûr que je t'ai rapporté un souvenir...Tu es la seule à qui j'en ai rapporté un, Loghan en a même pas....je sais même pas s'il sait que je suis partie là-bas de toute façon. De avait baissé le ton quand elle avait abordé ce sujet, elle ne désirait pas vraiment en parler, ça lui faisait mal. Elle le balaya donc d'un geste de la main et enchaîna sur la réplique de Mael, soit sur leur beauté à toutes deux.

- Tu sais moi je nous trouve belles toutes les deux, même si je sais pertinemment que les noirs n'arrivent pas à la chevilles des rousses...Ou du moins de moi! Répondit la rouquine en s'esclaffant montrant ici le non sérieux de ses paroles. Par la suite, la rouquine parla des coutumes de Loghan et de la crise d'hyperventilation qu'il lui avait fait faire quelques semaines auparavant. Comme elle s'y était attendue de la part de Mael, celle-ci rit de sa gueule.

- Arffffffffffffffff... Je sais bien Mael que je ne serais pas une superbe mariée... Je ne me vois pas de toute façon annoncer ma relation avec Loghan à mes parents. J'ai beau essayé de m'imaginer leur tête, ça ne colle pas. Pis en plus je crois que je serais incapable de franchir ce pas. Moi mariée et puis quoi encore... Moi avoir des enfants en étant stérile...Pffffffffffffff...Mais dans le cas échéant...si jamais je deviens assez barje et que je me marie un jour, tu seras effectivement ma demoiselle d'honneur mais là sérieusement... Arrêtons de parler de ça... Ça me donne de sérieux frissons... AHHHHHHHHHHHHH... Si Loghan me demande en mariage passe chez les pompes funèbres, je vais mourir d'une crise du coeur entre temps. La rouquine poussa un soupir. Sérieusement elle ne savait plus trop comment prendre Loghan ni son couple et elle ne voulait pas s'y pencher... chaque choses en son temps!!! Les deux jeunes femmes burent encore un verre et là, Mael surprit De comme elle l'avait rarement surprise depuis qu'elles se connaissaient. Elle lui demanda si elle voulait danser. De reposa son verre et vira blanche comme un drap. Elle fixa Mael de ses yeux émeraude si expressifs.

- Maellllllllllllll!!!! Qu'est-ce qui ne va pas ? Depuis quand c'est TOI qui me demandes à MOI si je veux danser ? Hein ? En plus tu n’aimes pas danser des danses traditionnelles. Ne me prends pas pour une cruche. Crache le morceau! Tu viens de te trahir juste avec ça. Pour qui tu me prends sérieux ? Tu pensais que ça allait passer comme dans du beurre? La rouquine était vraiment sérieuse. Elle regardait Mael comme si elle venait de recevoir une claque dans la figure. Preuve qu'une demande d'aller danser de la part de la noiraude était plus qu'étrange.

Amael écouta De parler de sa vie de couple. Ça n'avait pas l'air rose de ce côté-là. Mael se demandait si elle devait s'inquiéter pour sa meilleure amie. Si De n'était pas heureuse en couple, ça aurait des répercussions sur sa vie et Mael devrait être plus présente.

*Note à moi-même, surveiller De.*

- Tu sais, tu n'es pas obligé de te marier... Et tu n'es pas obligé d'avoir des enfants... ce n'est pas toutes les femmes qui en veulent et c'est très bien ainsi... Je ne sais pas si j'ai vraiment envie d'être la marraine d'une petite De miniature. Et surtout, si ça ne va pas ne te rends pas malheureuse! Et surtout, si y'a quelque chose, tu as intérêt à me téléphoner!

Mael regarda De en souriant en coin.

- Ne te demande pas pourquoi je te dis ça, le ton de ta voix me dit que ça va pas tout à fait comme tu voudrais que ça aille. Mais bon, tu ne veux pas en parler, je ne veux pas en parler et Connor ne veut pas nous entendre.

En entendant son nom, ce dernier leva les yeux. Mael leva son verre en sa direction, rigolant.

- Mais reste que sérieusement, tu serais superbe en mariée! Tu arriverais sûrement à me tirer une larme!

Elle ricana et versa deux autres verres. Quand elle demanda à De si elle voulait danser, cette dernière la regarda bizarrement. Puis elle lui parla qu'elle s'était trahie et Mael grimaça. C'est vrai que de demander à la rouquine si elle voulait danser c'était loin de paraître naturel.

- Si je disais que c'est parce que j'ai bu, ça passerait mieux?

Mael reposa son verre sur la table et s'accouda.

- Bon okay. C'est vrai, il y a quelque chose que je veux te dire mais je ne sais pas comment tu vas le prendre... Ce n'est rien de grave t'inquiète et ça n'a pas rapport avec toi... C'est juste que... Je t'ai dit tantôt que Jale s'était occupé de vérifier si je mangeais et si je sortais de chez moi... Et après... bien... plusieurs semaines... tsé, avec Adalric, ça ne faisait pas si longtemps qu'on sortait ensemble...

Elle soupira. Ses paroles n'avaient aucun sens.

- JesuisamoureusedeJaleetonestensemble. Les paroles étaient sorties rapidement, d'un trait. Elle sourit à De. De...je suis vraiment amoureuse de lui... et lui de moi. C'est vraiment un gars bien, tu sais. Dis-moi, penses-tu que je suis allée trop vite? J'aimais vraiment Adalric tu sais, mais il est mort ou je ne sais pas où. Et pour te dire, je suis fâchée contre lui qu'il ne m'ait rien dit, qu'il m'ait ignoré et qu'il soit partit... Et il est parti avec une fille... Je veux l'oublier. J'aime vraiment Jale! Tu as quelque chose à dire?

Elle plissa son nez, attendant la réponse de la rouquine.

De fit un geste de la main en direction de son amie. Dans le style ''laisse tomber''. Ces histoires de mariage et d'enfants commençaient vraiment à exaspérer la rouquine. Sérieusement si un jour elle songeait à se marier ou à fonder une famille, ce qui irait à l'encontre de sa personnalité, elle demanderait à être internée en psychiatrie. Ce serait moins dur pour les gens de l'entourage du lutin mais bon... Elle n'était pas capable de mentir ou de cacher quelque chose à sa noiraude d'amie et encore une fois même si elle avait voulu paraître détachée vis à vis de Mael, celle-ci la connaissait si bien qu'elle avait fini par deviner.

*Faudra que je me surveille mieux la prochaine fois, pas le goût d'alerter tout le monde*

- T'inquiète Mael je ne suis pas prête de me marier... Ni d'avoir des enfants tu sais très bien que je suis stérile...So...Je suis d'accord avec toi je n’ai pas le goût d'en parler, tu n’as pas le goût d'en parler et Connor en a rien à battre aussi. Pour une deuxième fois le barman leva la tête et se fit recevoir par une grimace de la rouquine. Il lui fit un sourire du genre ''Sacré De'' et retourna à ses verres.

- Puis pour te téléphoner bah...je suis pas sûre, j'ai plus ton numéro de téléphone... il était sur un tit bout de papier puis...je l'ai perdu, tu me connais...Je perdrais ma tête si elle n'était pas vissée après mon cou. Par la suite, deux verres passèrent et là...comme si de rien n'était au plein milieu de la conversation Mael demanda à De si elle voulait aller danser. De pas folle encore et pas assez saoule également enligna Mael avec une paire d'yeux plus que surpris. La rouquine finit par harceler Mael de questions. Et Mael, en bonne grande soeur qu'elle était, finit par cracher le morceau. Ce qu'elle dit à De la sidéra complètement. De ouvrit la bouche et la referma plusieurs fois. Comme un poisson sortit hors de l'eau qui cherche à respirer. Finalement elle commença à parler mais ce ne fut pas très concluant au début.

- EUHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH... BAHHHHHHHHHHHHHHH... La rouquine se secoua la tête et ferma les yeux. Bon, déjà un bon début puisque l'information s'était enfin rendue jusqu'à sa matière grise. Maintenant restait l'analyse des donnés... Ok...Cela lui prit quelques secondes supplémentaires et comme une folle De rouvrit les yeux et fixa Mael comme étant ébahie. En fin du compte s'était pas comme étant mais bien : elle était ébahie.

- Bâtard Mael...Sérieux ? Tu sors avec le grand macho? Wowwwwww...c'est vrai qu'il est super gentil...mais tu es sûr qu'il ne te niaise pas ? Hein ? S'il te niaise Mael je te jure que sa mère ne le reconnaîtra même pas. Là c'est assez... déjà que Ada t’a fait souffrir si y'en a un autre je réponds plus de mes gestes. Dans un geste tout naturel De s'empara de la main de Mael et la lui serra très fort. Elle lui adressa finalement un grand sourire.

- Si tu savais comme je suis contente pour toi Mael...Il était temps que tu oublies Ada comme il faut...Il a pas été correct avec toi et ça je ne lui pardonne pas...mais là on parle pas de Ada...Parle-moi un peu de ton couple avec Jale...Comment tu fais pour qu'il ne regarde juste toi? Je me souviens que c'était le genre à cruiser tout ce qui bougeait ou portait une mini. Elle regarda son amie suspicieusement.

- Dit ? T'as pas accepté de porter des minis juste pour l'avoir à toi toute seule hein ? De leva un sourcil interrogateur.

De avait l'air surprise de cette annonce. Mael sourit à voir la figure de son amie. Elle lui posa quelques questions sur Jale.

- Oui, il est très gentil...du moins avec moi. Il est toujours à vérifier que je ne manque de rien, que je suis bien, à m'embrasser et à me coller... Ne fais pas cette tête, il y a des gens que j'accepte de coller!! Je suis contente que tu le trouves gentil aussi...tu seras sûrement appelé à la côtoyer vu que c'est mon chum... héhé, mon chum.

Cette réplique lui avait échappé et elle rigola comme une gamine qui a son premier copain. Elle fut surprise cependant par la question de De à savoir si il la niaisait.

- Non, je ne crois pas qu'il me niaise. Tu sais, je crois qu'il est réellement amoureux et que même, ça lui fait peur je crois... Il ne me niaise pas... J'en suis certaine. Il est un peu comme toi d'ailleurs... overprotective! Il me protège de tout, est possessif et jaloux. Comme toi! Mael afficha un large sourire moqueur. Il ne me fera pas de mal, tu n'auras pas besoin de te servir de ta droite.

Quand De parla de Adalric, Mael se rembrunit. Elle ne voulait pas parler du grand brun. Elle savait que De ne lui pardonnerait jamais et elle savait aussi que Jale le détestait, même si il ne le dirait jamais.

- Ouais, il est bien oublié. Et si jamais tu le vois, je te laisse libre de ta réaction... Mais je t'interdis de menacer Jale ou de lui faire des gros yeux, peu importe le prétexte! Ne fais pas peur à mon amoureux!!!

Quand De lui demanda de lui parler de son couple, Mael sourit, rêveuse. Elle s'accouda sur la table pour se rapprocher de sa copine.

- Ça va tellement bien... je ne peux rien demander de plus. Il est gentil, drôle, beau.....bien fait et, avec moi il n'est pas macho du tout mais je t'interdis de le répéter. Il tient à conserver son image. On passe beaucoup de temps ensemble, je suis désolée de moins te voir... On a pratiquement emménagé ensemble, on dort ensemble tous les soirs, il me laisse même conduire sa voiture!

Elle réfléchit quelques secondes.

- Il ne regarde que moi parce que je suis la plus jolie, évidemment! Non, sans joke, je ne fais rien de très extraordinaire... Je suis moi... Et j'ai de jolies fesses...tu trouves pas? Elle éclata de rire. Il est en amour aussi... Je ne vois que lui, il ne voit que moi. Même le matin il est sexy... même quand il se lève de travers, grogne et se gratte les fesses je l'aime. Et c'est pareil pour lui je suppose. Et de toute façon, il m'a dit qu'il voulait faire quelque chose de solide avec moi et même mon histoire d'enfants et de maison avec une clôture ne lui a pas fait peur... je suppose que c'est le bon...

Elle faillit s'étouffer quand De parla de minijupe.

- NON! En fait, on a déjà mentionné le mot minijupe à quelques reprises mais il est du même avis que nous... ça ne fiterait pas avec moi! Je vais peut-être lui faire ce plaisir à l'Halloween... me déguiser en infirmière sexy en mini et courir derrière toi avec une seringue!

Elle faisait référence à la peur maladive de De face au médecin.

- Alors, on trinque?

De venait de poser une série ardue de questions sur son nouveau chum à son amie, elle décida de lui laisser le temps d'y répondre convenablement. Donc Mael lui dit qu'il était très gentil avec elle. De leva un sourcil.

*Gentil hein? Il est mieux bâtard* La rouquine ponctuait ainsi le discours de sa soeurette. Elle ne le disait pas tout haut mais le pensait et son visage la trahissait grandement. Le pire fut pour la rouquine de savoir que Mael aimait être collée.

- Pffffffffffffffff... moi, tu me colles juste quand j'ai peur ou que j'ai de la peine...c'est pas juste...je vais devoir lui demander des trucs à ton Jale, dit la rouquine en croisant ses bras sur sa poitrine. Elle faisait une parfaite imitation d'une petite fille boudeuse. Sa bouderie ne dura que le temps d'un battement de cil. Car ensuite, la rouquine fut trop prise à écouter Mael parler de son chum...Oh lala!!!! Elle prendrait tout en note mentalement et se ferait un plaisir de ressortir le tout pour taquiner son amie...mais surtout taquiner le chum de celle-ci. Mwouahahahaha!!! Le lutin était partie dans sa tête à faire divers plans plus machiavéliques les uns que les autres et fut tiré de son paradis de casse-tête quand elle entendit son amie faire une comparaison entre elle et le chum de la jolie noiraude. De ouvrit grand les yeux et la bouche.

- Quoi !!!!! Moi je suis surprotectrice ? pfffffffffffff... où est-ce que tu as pêché ça toi hein ? De lui faisait les gros yeux noirs...le regard qui tue. Elle s'en rendit compte et rougit jusqu'à la racine de ses cheveux.

- Bah euhhhhhh...ok... je suis peut être un tantinet protectrice... et pas beaucoup jalouse...Admit-elle à contrecoeur. Mael ajouta aux dires de De sur Adalric...la rouquine se contenta de lui faire un de ses fameux clins d'oeil. Mael pouvait être certaine que De passerait un savon au naga...alors pas besoin de cailler sur le sujet. Par contre quand Mael lui demanda de ne pas faire peur à son Jale ou encore de lui faire de gros yeux noirs à la sauce O'Donnell, le farfadet regarda partout autour d'elle et leva les mains, paumes vers le haut.

- Je ne ferai JAMAIS une chose pareille voyons...tu dois te tromper de personne je crois. Le sourire qu'elle lui lança contredisait bien ses dires. Mael savait très bien qu'elle ne pourrait pas soutirer une promesse à la rouquine, surtout concernant ce point-là. Bien essayé quand même. Par la suite, De boqua bien net. Mael venait d'afficher un air rêveur.

* MAEL UN AIR RÊVEUR...WHAT THE FUCKING HELL!* De lui passa la main devant le visage à plusieurs reprises.

- Youhouuuuuuuu...la terre appelle la lune...Sérieux Mael fait plus une tête comme ça, tu me fais peur. Le lutin lui tira la langue pour lui montrer qu'elle la taquinait. Sérieusement elle était plus qu'heureuse pour son amie. Celle-ci méritait enfin un VRAI amour après son amourette avec le lézard sous stéroïdes.

- Je suis vraiment contente pour toi et Jale au risque de me répéter. Je suis aussi contente qu'il agrée à tes lubies de maison avec le gazon bien coupé ainsi qu'aux flots qui courent dans tout les sens. C'est pour quand la pendaison de crémaillère? Demanda malicieusement la rouquine. Ensuite De lui demanda si elle s'était déshonorée pour Jale à savoir est-ce que Mael avait porté une minijupe pour le séduire. Elle fut soulagée, et le montra en soupirant fortement, que son amie n'ait pas fait cela. Elle pouffa de rire et éclaboussa la table d'une bonne rasade de whisky quand elle sut que Mael se déguiserait en infirmière sexy. Elle rit jaune quand elle entendit le reste, à savoir que la noiraude la poursuivrait avec une seringue.

- Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrr... Si tu fais ça je te jure que ma vengeance sera terrible Amael Archer. Sans plus attendre, la rouquine s'empara de son verre et le vida d'un trait.

- À ton tour Mael d'amour...montre-moi ce que tu as dans le ventre. Mais je te le dis tout de suite, si on se saoule, je veux pas que Loghan le sache...il va finir par croire que je suis alcoolique. Et non fait pas cette tête je ne le suis pas...j'ai beaucoup ralenti depuis la grosse mission au centre ville. Mais là ce soir c'est différent...je suis avec toi. Donc si on se saoule tu dois me reconduire à mon appartement ou au pire tu call Samuel, tu sais l'anglais, il va se foutre de ma gueule mais je ne risque rien avec lui. Sur ce le farfadet remplit à nouveau les verres et trinqua à la santé et au bonheur du nouveau couple.

Mael rigola aux paroles de De.

- Mais non je ne te colle pas juste quand tu as peur ou de la peine! ...Bon okay, peut-être que oui mais tu sais que je t'aime pareil. Et même si tu demandais des trucs à mon Jale comme tu dis, je ne crois pas qu'il les partagerait avec toi... Il veut peut-être garder sa chasse gardée!

Mael partit à parler de son amoureux à De et celle-ci l'écoutait...ou du moins semblait l'écouter. Quand la noiraude déclara que De était jalouse et protectrice cette dernière fit une drôle de face qui fit sourire Mael. Elle admit que oui, elle était protectrice.

- Pas un peu protectrice, overprotectrice! Si un gars me fait de l'oeil, tu lui fais peur! Souviens-toi quand on est parti aux States! Le gars qui m'a abordé à la halte routière... tu lui as tellement fait de gros yeux qu'il est parti la queue entre les jambes...sans mauvais jeu de mots... La preuve, j'ai été obligé de pogner Jale en cachette de toi parce que si tu t'en étais rendue compte, tu lui aurais foutu la chienne! Mael lui envoya une grimace. Mais je sais que tu seras gentille face à Jale... faudrait pas que tu lui donnes une mauvaise impression de toi.

Quand Mael partit dans son joli petit monde rose avec des bulles turquoises De lui passa la main dans la face pour la ramener parmi les vivants.

- Quoi? Quelle tête?? Je ne fais aucune tête! Ne pars pas en peur, nous avons parlé de la maison et des enfants comme plan futur, d'un futur très loin et très approximatif! Rien de couler dans le béton, sauf peut-être la maison... qui devrait se concrétiser dans quelques temps... et pour la pendaison de crémaillère, ne t'inquiète pas, tu seras invitée avec l'alcool... Et tu pourras boire tout ton soul sans personne pour passer de remarque sauf moi!

Amael se versa un verre de whisky et l'avala d'une traite. Elle écouta De parler de saoulerie et de ne pas appeler Loghan.

* Décidément, ça ne va pas très bien eux...*

- D'accord, je n'appellerai pas Loghan mais je n'appellerai pas non plus Samuel l'anglais. Tu viendras coucher à la maison, mon divan lit est très confo je l'ai testé l'autre fois quand Bart a couché à la maison. Je lui avais laissé mon lit et j'ai pris mon divan. Si on n’est pas capable de sortir d'ici, on appellera Jale et il viendra nous chercher dans sa voiture. La seule condition est de ne pas salir la voiture de vomi... Je ne suis pas sûre qu'il t'aimerais beaucoup et moi non plus... je serai sans doute tenu responsable des dégâts et devrai nettoyer le trop plein de tes boyaux! De toute façon, il commence à être trop tard pour reculer, je pête le .08 c'est sûr et ma vessie est en train de se transformer en container!

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: :'( :'(
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Ye Olde Pub (Pv Amael et De)   Dim 10 Avr 2011 - 4:13

De écoutait Mael lui dire qu'elle était overprotectrice. Elle leva les yeux au ciel innocemment.

- Tu ne vois pas le bon côté des choses...Je fais juste éloigner les trous du cul de toi. C'est gentil, je fais déjà une présélection. Comme ça je m'enlève de la job pour plus tard. Tu t'imagines si je devais botter le cul de tous les tarés qui t’ont parlé ou rencontré. J'aurais plus de vie à moi...Donc en faisant le tri je suis certaine de pouvoir dormir tranquille une nuit sur deux. La rouquine termina sa litanie en faisant une grimace à son amie. Elle rigolait bien entendu.

- Et tu sais très chère...Je suis certaine que si je demande GENTILLEMENT à Jale quelques conseils ou trucs pour réussir à te clouer le bec une fois de temps en temps il m'aidera. Après tout on est les deux personnes qui deal le plus souvent avec toi. C'est normal qu'on s'entraide dans cette situation. Tu n'es pas toujours facile à vivre tu sais... Encore une fois De rigolait. Elle partit à rire d'ailleurs...c'est qu'elle était en feu ce soir-là!

- Je ne crois pas que j'aurais fait des gros yeux à Jale...S'il est honnête avec toi je le saurai et n'interviendrai pas. Comme je t'ai dit tantôt moi ce sont les enfouarés que je ne veux pas voir te tourner autour. Mais c'est une réaction super normale pour une amie. Pas de quoi aller dire que je suis hyper protectrice... pffffffffff... De se servit un verre et le calla d'une shot non sans avoir fait un slante en l'honneur du couple de son amie. Elle faillit presque se cogner la tête contre la table quand elle entendit Mael parler rêveusement de son Jale...ARFFFFFFFFFFFFFF... Non mais est-ce que toutes les femmes amoureuses faisaient cette tête? De se promit à cet instant que si elle retombait amoureuse les premiers temps elle porterait un sac en papier brun sur la tête. Non mais on a tous notre fierté.

- Ohhhhhhhhh... sérieux c'est déjà si près la maison. J'ai l'impression d'être super en retard pour une fois. Comme si je n’avais pas pris la bonne ligne d'attente. En tout cas... C'est sûr que si tu déménages avec ton mec je vais être là pour t'aider et aussi pour participer à ta pendaison. Ensuite De demanda à ce que Mael n'appelle pas Loghan si jamais elle se saoulait la gueule. Elle avait l'impression de n'être qu'un fardeau pour lui et surtout elle avait l'impression qu'il ne s'amusait pas avec elle. Donc c'était hors de question qu'elle l'appelle pour lui demander de venir la chercher. La proposition du divan lit de Mael la fit grimacer.

- C'est pas que j'aimerais pas cela Mael...surtout que ça me rappellerait le bon vieux temps...Mais j'ai pas le goût de me lever demain matin et de voir ton mec aller aux toilettes en se grattant les fesses. Si tu permets ce genre de visions-là ne sera que pour toi. Bref gardons nous une petite gêne. Elle gratifia sa noiraude d'amie d'un clin d'oeil moqueur.

- Mais là si tu as envie va donc aux toilettes... Moi je vais aller danser une gigue durant ce temps-là. Fait longtemps que je ne suis pas venue ici. Et il ne faudrait surtout pas que je perde mon titre pour le sword danse. Lui dit la rouquine en se levant toute fraîche et dispo. Elle supportait bien mieux l'alcool qu'auparavant. Elle se rendit sur la piste de danse et alla parler aux musiciens. Elle leur fit sa demande et les gars ne purent s'empêcher de sourire malicieusement. Cette danse était en fait un défi entre les musiciens et les danseurs. Donc qui gagnerait cette fois-ci... De s'étira un peu les jambes et se plaça en position de départ.

Amael écouta De parler des hommes lui tournait autour. Et qu'elle demanderait des trucs à Jale. Mael sourit, sachant que Jale n'appréciait pas la rouquine plus qu'il le fallait et se dit qu'il ne lui donnerait certainement pas de trucs. Mais lorsque De mentionna qu'elle n'était pas toujours facile à vivre, Mael secoua la tête en signe de négation.

- Je suis l'une des personnes les plus faciles à supporter! Tu imagines les trésors de patience que je déploie seulement pour être ton amie?

Elle ricana. Quand De mentionna qu'elle avait l'impression d'être en retard, Mael lui prit la main.

- Mais non chérie, tu n'es pas en retard! C'est peut-être nous qui allons vite en affaire. Mais tu sais, je pense que c'est le bon... Même si j'attendais encore huit ans, ça ne changerait peut-être pas. Mais tu sais que tu pourras toujours venir chez moi! Ce sera comme avant...quoique tu ne venais pas si souvent à ma maison... Mais surtout ne sors pas de ta ligne d'attente les autres vont commencer à avancer plus vite! Pis là tu vas faire: "Oh non! Je serais rendu là!" Héhéhéééééé!

Lorsque De mentionna qu'elle ne voulait surtout pas voir Jale se lever et aller aux toilettes en se grattant les fesses Mael éclata de rire.

- Ouais!! Surtout qu'il dort nu donc quand il va aux toilettes, c'est à poils. Tu aurais quand même une superbe vue du superbe corps de mon superbe chum! Il est trop beau... Et Mael repartit dans son monde plein de petits Jale tout nus qui dansent. Je vais aller à la toilette parce que sincèrement je ne veux pas danser les gigues. Je suis bonne mais toute fille a ses limites.

Elle se leva et se dirigea vers les toilettes. Lorsqu'elle revint, De était en train de sautiller partout. Amael se rassit et se servit un verre de whisky. Elle ne se soulerait pas au point d'être malade comme certaines autres fois mais elle voulait fêter avec De toute la nuit, l'ayant négligé pendant longtemps. Elle ne voulait pas aller danser et attendit sagement que la danse se termine. Premièrement, elle avait beaucoup d'alcool dans le sang et deuxièmement, elle risquait de crever un oeil à l'un des musiciens par maladresse. Quand De revint, Mael se pencha vers elle.

- Dit soeurette, un nouveau roadtrip bientôt, ça te plairait? Puis elle plaqua un baiser sur la joue de De, surprenant celle-ci. Pour ne pas que tu sois jalouse de Jale! Puis elle lui fit un clin d'oeil.

De releva un sourcil du genre septique...

- Facile à supporter TOI? Bâtard Mael on voit bien que tu te supportes pas toi-même. De lui tira la langue. Elle plaisantait comme toujours.

- Je te suis reconnaissante d'user de tant de ta patience pour m'endurer. Je connais beaucoup de personnes qui sont très contentes de me supporter...Et je suis une SUPER amie. Des modèles comme moi il ne s'en fait plus!!! Je suis unique et sensationnelle. Rajouta la rouquine en affichant un air fendant. Elle ne put le garder longtemps car elle éclata de rire. Ensuite De fit part à Mael qu'elle se croyait en retard sur les autres de son entourage. Mael lui prit la main et fut pour une fois d'une douce gentillesse à son égard. De lui offrit un vrai sourire mais style De bien entendu.

- Tu n'es pas trop vite si tu crois vraiment que c'est le bon! Faut foncer dans ce cas là...Seulement moi je suis si girouette que je me demande toujours si je trouverais le bon. Donc c'est pour ça que je me trouve en retard. Mais t’en fait pas... Charmante comme je suis je ne peux qu'avoir que des dizaines de prétendants. Rigola le farfadet. Elle se prit une lapé de son verre. Elle faillit recracher sa gorgée quand Mael lui dit de ne pas changer de file d'attente. My god...Mael était si comique parfois. Et De l'aimait comme ça. La rouquine espérait qu'elle ne changerait pas trop en ayant un petit ami sérieux. Avec Ada elle n'avait pas vu la différence. Croisons-nous les doigts pour qu'avec Jale il n'en ait pas plus sinon le fait que son amie soit plus heureuse encore...c'est tout ce qu'elle souhaite pour le poivron noir. De revint sur terre en une fraction de seconde à peine et pour continuer le gag de la jeune femme. Elle prit une pause à la Louis-José Houde et se prit le menton d'une main.

- Donnez-moi les shmalllllllllllllll... Ok Ok...c'est beau j'arrête. Pour ton superbe mec comme tu dis...Sincèrement penses-tu VRAIMENT que je veux le voir tout nu aller aux toilettes? De fit une grimace...Nonnnnnnnnnnnnnnnn...Elle voulait pas s'imaginer ça.

- Eurrrrrrrrrrrrrrreuhhhhhhhhhhhhh...je ne veux pas m'imaginer ça Mael. Là je serais pas capable de le croiser dans les couloirs de la base sans partir à rire ou de rougir. Garde ces détails pour toi. Nonnnnnnnnnnnnn...Tes parents t'ont jamais dit de ne rien faire avant le mariage toi? Hein? Petite perverse...Elle savait pour en avoir discuter avec Mael que ses parents étaient strictes comme l'avaient été ceux de la rouquine. Côté éducation religieuse leurs racines familiales se rejoignaient à 100%. Mais ce que les parents ne savent pas ne fait pas mal. Telle était la devise de De. Elle l'est encore d'ailleurs... Eux qui croyaient vraiment qu'elle était police montée...Elle repensait à sa jeunesse et au préceptes que ses parents tentaient de lui inculquer alors que Mael de son côté voyait des images pas catholiques de Jale tout nu dans une coquille St-Jacques...Elles revinrent sur le plancher des vaches. Mael alla aux toilettes et De alla danser. De se défoula en giguant à 100 milles à l'heure. C'était une pro des danses traditionnelles et avec de l'alcool coulant dans ses veines elle devenait encore plus sautillante...c'était pas peu dire. Elle termina sa sword danse et s'assied à sa place. Elle prit son verre le but en entier et demanda à Connor de leur apporter un pichet d'eau aussi. Elle regarda Mael les yeux brillants les joues rouges, elle s'était amusée à danser.

- On va s'hydrater un peu aussi parce que si tu as trop la gueule de bois demain Jale voudra plus que tu sortes avec moi. Et s'il fait ça je serai obligée de le trucider. Pour éviter tous futurs ennuis autant prendre quelques précautions. Rigola la rouquine en se claquant un grand verre d'eau. Mael lui proposa alors un autre road trip. De la regarda, les cheveux en bataille, les yeux malicieux.

- Moi j'ai rien contre, tu le sais... Mais le dernier road trip qu'on a fait a été riche en sensations fortes et en découvertes. Si on repart on amène du sel, de l'eau bénite, du gaz et beaucoup de briquest. Tu crois qu'on pourrait trouver d'autres trucs dégoûtants à répertorier sur la base de données? Demanda la rouquine curieuse. Leur dernière escapade avait été difficile... Ce n’était pas peu dire. Mais le lutin étant une créature curieuse...De avait presque hâte de retomber face à face avec des monstres quelconques!!

- J'aimerais ça trouver des vampires...Ce doit être difficile à tuer, si ça existe bien sur, mais bâtard... j'ai tellement trippé là-dessus quand j'étais jeune. Toi tu aimerais voir quel genre de bébitte? La rouquine était partie sur sa lancée. Ce genre de projet la faisait sauter partout.

Amael écouta De se vanter d'être une très bonne amie. Puis du fait qu'elle pensait être en retard sur les autres.

- Tu sais, je crois que si un jour le bon se présente tu le sauras... Je peux pas l'expliquer De... Tu ne verras que lui et ne pensera qu'à lui... Mon dieu que je suis rendue quétaine, De, tue-moi SVP!

Mael rigola à la réplique sur les schmall. Elle ne put s'empêcher de répondre.

- Et les mediums! Gniah gniah gniah! Et pour ce qui est du superbe corps de mon superbe chum, je ne veux pas que tu le voies! Il est juste à moi! Je suis prête à tout partager avec toi sauf Jale et ma brosse à dents... alors tes yeux, dans ta poche! Tout d'un coup que tu le trouverais si splendide que tu voudrais me le voler! Tu sais que ça briserait notre amitié que tu me voles mon amoureux? Elle tira la langue à la rouquine, sachant très bien que cette dernière serait incapable d'un tel acte. Et de toute façon il m'aime trop, il ne voit pas les autres... même toi avec ta chevelure orange il ne te verrait pas.

- Et oui, mes parents m'ont toujours répété de ne jamais faire avant le mariage... Ils me l'ont répété des milliers de fois! Et après quelques années j'ai compris pourquoi! Parce que ça risque de te rendre en retard à ton mariage. Et tu sais quoi? Mes parents m'ont toujours dit de ne rien faire avant le mariage mais ils ne m'ont jamais spécifié le mariage de qui! Donc, j'ai choisi le mariage de ma tante en Irlande qui s'est mariée quand j'avais 14 ans... donc avant ce mariage-là je ne pouvais rien faire mais après, oui! Et t'en fais pas, j'ai compris assez vite héhéhééééé! Et pour dire comme toi, ce que mes parents ne savent pas ne leur fait pas de mal. Mon père m'a téléphoné le premier soir que Jale est venu à la maison et je lui ai dit qu'il rentrerait dormir chez lui... je m'attendais à ce que ma mère appelle aussi mais elle en a rien fait... elle a peut-être compris de me laisser tranquille.

Après être allée au toilette et que De ait dansé sa danse meurtrière Mael revint s'asseoir et De commanda de l'eau. Elle lui dit que elle ne devait pas rentrer en mauvais état sinon Jale l'empêcherait de sortir à nouveau avec elle. Mael s'envoya un grand verre d'eau derrière la cravate écoutant la rouquine divaguer.

- Jale ne ferait jamais ça. Il ne m'empêcherait jamais de te voir, il sait à quel point tu comptes pour moi. Tu es ma famille! Et si un jour il décide de m'empêcher de te voir, ce sera un bon argument pour demander le divorce. Mais je ne crois pas qu'il le ferait. Ce serait comme si moi je lui demandais de ne plus conduire sa voiture ou de jeter sa moto dans le fleuve. Je ne peux pas parler de sa famille, il n'en a plus.

Quand De demanda où Mael voudrait aller, cette dernière pencha la tête de côté. Elle ne savait pas du tout où elle voudrait aller mais chose certaine elle ne retournerait pas en Louisiane pour risquer de rencontrer d'autres spectres bizarres et Dean.

- Je ne sais pas on a déjà fait l'ouest canadien... bon pas très longtemps mais je ne crois pas que tu veuilles risquer de revoir un autre cerf suicidaire. Tu crois qu'il y a des histoires fantastiques dans les provinces de l'est? Genre des loups garous... J'aimerais beaucoup rencontrer un loup garou... bah, pas nécessairement mais ce ne serait pas pire... sinon... j'aimerais voir des leprechaun... mais ils sont en Irlande et faudrait y aller...

Elle pencha la tête, pensant aux êtres bizarres qu'elle connaissait...

- Et oui, on se fera une provision de tout ce que tu as dit et je crois que je vais m'acheter un chaîne en or avec un crucifix comme breloque... juste au cas!

De fit semblant de tenir un gros couteau à la main et de poignarder Mael. La noiraude se trouvait trop quétaine et avait demandé à De de la tuer. La rouquine embarquant dans le jeu la poignarda, l'étrangla et la brûla...bref elle lui fit le gros kit. De ne rajouta rien quand Mael lui dit qu'elle le saurait quand elle aurait trouvé le bon...Car de toute façon elle n'avait rien à rajouter à cela. Ensuite les deux amies eurent un moment de folie sur les gags de Louis-José Houde... Shamllllll et Medium...Oh lala!!! Que de fou rire. Ensuite Mael lui dit qu'elle ne voulait pas qu'elle voie son chum. De leva les bras au ciel en riant bien fort.

- Mais j'ai pas envie de le voir moi ton mec Mael. Il est à toi et juste à toi. Et que je voie une autre fille lui tourner autour. Je voudrais pas que tu sois malheureuse...Pour ma chevelure rousse...De insista sur le mot rousse et non orange comme l'avait dit Mael. Je trouve qu'il y a déjà bien assez de gens qui la remarquent comme ça. C'est qu'elle est fantastique ma couleur de cheveux. De lui tira la langue, elle rigolait. Elle n'avait pas allongé le sujet sur les fesses nues du chum à Mael. Que sa noiraude de soeur soit bien et fantasme dessus. Elle lui laissait tout entier son Jale. De son côté elle se posait déjà bien assez de questions comme ça. Ensuite, De la taquina sur le fait de faire des galipotes avant le mariage...Mael avait du pensé souvent à cela étant plus jeune. Je m'explique... Mael avait trouvé un tas d'excuses ou de contournements possibles à cette ''règle'' donc elle avait du y penser souvent. Je ne voulais pas dire que Mael était perverse...quoi queeeeee...Nannn je blague.

- Quoi ? Ton père a téléphoné le premier soir que Jale est venu chez toi ? Il est vraiment retourné dormir chez lui ou tu as compté un vilain mensonge à tes parents ? Demanda espièglement la rouquine. Mael alla aux toilettes et De alla danser. Les deux revinrent à la table et commanda de l'eau. Elle taquina Mael sur le fait qu'elle ne devait pas rentrer saoule...Que sinon Jale ne voudrait plus la laisser sortir avec elle. Ce que dit Mael émut la petite rouquine, plus que si Mael venait de lui acheter un boite de chocolats...et tout le monde sait que De vendrait son âme pour une boite de chocolats...Mais bon. Ce faire dire qu'on est la famille de quelqu'un ça vous met l'intérieur sans dessus dessous. Mael venait de dire clairement, pour une fois, que De comptait beaucoup à ses yeux. Sans se retenir, car la rouquine ne le faisait jamais, elle se leva et alla s'asseoir sur SA noiraude de soeur pour la serrer fort fort dans ses bras.

- Tu crois qu'il accepterait de balancer sa moto dans le fleuve si on inventait une histoire de kidnapping et de rançon? Demanda malicieusement la rouquine. Elle se releva très vite juste à temps pour éviter la claque derrière la tête que lui aurait administrée Mael. Elle lui fit un clin d'oeil moqueur.

- Mais nonnnnnn...je blague beauté ! On ne fera pas ça à ton Jale, je sais qu'un homme tient à son moyen de transport. T'aurait du voir comment Loghan a chouchouté Charlie, le cheval blanc que lui a vendu le lézard, il ne s'est plus occupé de moi qui filait verdâtre. Tu te souviens de cette fameuse soirée, ici même. Quand ils étaient venus mais bon...c'est pas de ça que je voulais parler. Juste que je comprends que ton chum puisse tenir à son char et à sa superbe moto. Sérieusement...il m'a presque donné le goût d'avoir ma moto à moi...Mais Mael... Ici elle utilisa le ton que toute fille utilise quand elle à quelque chose à demander Si un jour je veux m'acheter une moto...ne me laisse pas faire...je vais me tuer avec un engin comme ça. Par la suite, elles parlèrent de leur futur road trip...c'était des ''vacances'' qu'elles se prévoyaient juste toutes les deux. De mentionna qu'elle aimerait voir des vampires s'ils existaient. Mael elle analysa de son côté les endroits faisablse. L'ouest canadien, elles l'avaient déjà visité...et effectivement De ne voulait pas donner la chance à Mael de faire une autre presque collision avec un cerf, suicidaire ou non. Pour la Louisiane bien on y repasserait, De avait encore de cuisant souvenir de cet État américain. Sa cuisse aussi s'en souvenait beaucoup. Mael mentionna qu'elle aimerait bien rencontrer des loups-garous. De y réfléchit.

- Mouiiiiii...Ça serait bien les loups-garous...Faudrait faire des recherches. Ils sont sensibles à l'argent je crois non? Pour les leprechaun on repassera, on essaiera d'être affectées sur une mission en Irlande si y'en a une qui se présente un jour. Et quand on l'aura terminée on fera en sorte de mener notre enquête sur ses farfadets. De rigola tout haut quand Mael lui dit qu'elle s'achèterait une chaîne en or avec un crucifix.

- Pouaaaaaaaaaaaa...Fait pas ça...cela ferait trop plaisir à ta mère.Tu t'imagines savoir que sa petite fille chérie porte enfin l'effigie de Jésus sur elle. Ne lui fait pas cette joie... De but un verre de whisky.

- Tu crois qu’ils vont nous donner les prochaines missions quand ? Je commence à prendre racines.

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: :'( :'(
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Ye Olde Pub (Pv Amael et De)   Dim 10 Avr 2011 - 4:14

De tenta de tuer Mael par tous les moyens possibles mais n'y parvint pas.

- Tant pis, tu devras vivre avec une vieille amie quétaine...

De continua sur le fait qu'elle ne voulait pas voir le chum de Mael et qu'elle lui laissait. Elle parla aussi de sa magnifique couleur de cheveux. Mael passa sa main dans ses courts cheveux.

- Je pourrais laisser pousser les miens et les teindre roux plutôt que noir... Je serais très sexy, tu crois? Naaah! Je les préfère noirs que carotte... Je crois que Jale ferait une crise cardiaque si il me voyait arriver en rousse... Ouais...méga attaque! Déjà que juste les avoir longs... tu crois que les gars préfèrent les filles aux cheveux longs ou celles aux cheveux courts?

*Mais depuis quand je me pose toutes ses questions?*

Quand De la taquina au sujet du sexe avant le mariage Mael sourit en coin et ses oreilles rougirent légèrement. Elle se pencha vers De.

- Tu sais quoi? À l'adolescence mes amies l'avaient déjà toute fait, je ne voulais pas être en reste... Voilà pourquoi j'ai tant d'excuses...

Décidemment l'alcool s'était installé dans son organisme et lui faisait dire des niaiseries.

- J'ai raconté un ÉNORME mensonge à mon père...voir si Jale allait retourner dormir chez lui... Mes parents sont à 500km de chez-moi! Et comme tu le disais si bien tantôt, ce qu'on ne sait pas ne nous fait pas de mal! Slainte! Mais ils doivent être si fiers de savoir que je respecte leur enseignement... ma mère doit encore me penser pure comme au jour de ma naissance...quoi que...

Elle offrit une grimace à son amie. Lorsqu'elle dit à De qu'elle était sa famille, elle ne croyait pas que la rouquine réagirait si fort. Elle se retrouva avec son amie sur elle, la serrant très fort.

- De, je t'ai déjà expliqué que ce n'est pas parce que je ne dis pas les choses que je ne les pense pas! La rouquine parla de kidnapping et de la moto de Jale. Mael la regarda, pas du tout certaine. Jale accepterait sans doute...mais je ne tiens pas à vérifier... Et tu ne pourrais pas me kidnapper, je suis plus forte que toi. Et pas question que tu t'achètes une moto, oublie ça immédiatement. Zéro envie de devoir aller à la morgue pour identifier ton corps!

Elles parlèrent du roadtrip sans vraiment choisir de destination. Il fallait avant tout savoir où trouver des loups garous et des vampires...Bien sûr la Roumanie débordait de vampires mais Mael n'avait pas envie de rouler jusque là, supposant qu'un jour, une route existe. Lorsque De ricana de la croix, Mael sourit.

- L'effigie de Jésus... Tu as lu quelque part dans la Bible toi que je devais rester vierge jusqu'à mon mariage? En supposant que tu aies lu la Bible... Déjà quand elle a su que je m'étais fait tatouer, j'étais dans le tort... Tu imagines la tête de mes parents quand ils ont vu mon tattoo? Ma mère a dit que j'avais été tatouée comme les prisonniers de guerre nazis! Ce n'est pas un numéro de prisonnier!

- Non, je ne sais pas quand nous aurons nos missions mais moi aussi j'ai hâte. D'après mes calculs, hautement scientifiques, nous devrions encore former une équipe puisque nous sommes vraiment imbattables! Mais bon, étant excellentes toutes les deux, je peux me tromper... Peut-être que nous aboutirons toutes les deux avec des newbies pour les former... Ce serait ennuyant à mourir! Moi, si je ne pars pas avec toi, je fais la grève...

Elle s'enligna un autre verre de whisky et fit semblant de porter une pancarte de manifestation.

De prit un air théâtrale. La main sur le front la tête légèrement penchée vers l'arrière.

- Mais qu'ai-je fait pour mériter cela? Pourquoi moi? Pourquoi une VIEILLE amie quétaine? Comme d'habitude, la rouquine ne conserva pas son sérieux longtemps. Elle éclata de rire en enfourna un verre de whisky mais faillit bien encore une fois le recracher en pleine figure de sa collègue.

- What the fuck!!!! Toi en rousse...Si tu te teints en rousse je me fait raser le caillou au bic! Mael lui dit finalement qu'elle les garderait noir parce que sinon Jale ferait une crise cardiaque.

- Plus qu'une crise cardiaque!!! Puis pour les cheveux très chère...C'est évident que les hommes préfèrent les filles aux longs cheveux! Dit la rouquine sur un ton moqueur en jouant avec sa grande natte.

- Regarde-moi!!! Je suis irrésistible... Dieu que De pouvait déconner parfois...et là elle commençait à le faire solide. C'est l'alcool, faut pas trop lui en vouloir! Ensuite vint le sujet de leur éducation religieuse et du sexe avant le mariage.

- Oh lala !!!! Je crois que côté éducation religieuse toi et moi on a été à la même école. Messe à tous les dimanches et en plus moi fallait que je porte une foutue robe à la noix. C'est pour ça que je suis plus capable d'en voir une en peinture! Mais eillllllllll...voir si tu es aussi pure que le jour de ta naissance...si toi tu es encore pure moi je suis la sainte vierge. Elle taquinait son amie et lui fit un clin d'oeil pour le lui montrer. Les deux agentes se taquinaient toujours mais jamais cela ne virait au vinaigre. Elles se respectaient et s'appréciaient. Jamais elles ne se diraient de bitcheries. Donc, par la suite, De eu un débordement d'affection vis à vis sa Mael d'amour. Elle atterrit sur ses genoux et lui fit un gros colleux à la De. Elle papillonna des yeux devant ce que lui dit Mael.

- Je sais que ce n’est pas parce que tu ne le dis pas que tu ne le ressens pas. Mais tu me connais, moi je suis expressive...et comme tu me le dis rarement ben là j'ai sauté sur l'occasion de te faire un colleux. J'ai aussi sauté sur l'occasion de te sauter dessus. Rigola la rouquine. Elle s'ingénia ensuite à imaginer un plant qui inclurait Jale et sa moto. Mais Mael lui dit que ça serait vilain...Donc pour son amie, la lutin y renonça. Mais juste pour elle bon!!!

- Pffffffffffff...plus forte que moi...tu es peut être plus forte que moi, mais je suis plus agile!!!! Je réussirais à t'assommer, de toute facon ta tête est capoute! De lui tira la langue. C'est vrai que Mael était plus forte physiquement que De mais de son côté, De, était une as de l'agilité et de la précision. Ça compensait pour son pas de force!!!

- Question moto ben...je te le dirai tout simplement pas si je m'en achète une... Nannnnnnnn je rigole...je ferais pas ça, je veux pas manger le blast de ma vie. Tu peux avoir des yeux qui tuent parfois. Faut croire que je déteins sur toi. Par la suite les filles parlèrent d'un road trip. Elles étaient d'accord...ça leur prenait des vampires et des loups-garous la prochaine fois. Elles partiraient donc en recherche pour en trouver. Ensuite De comme d'habitude se plaignit qu'elle avait hâte de repartir en mission. Ce petit bout de femme n'était pas arrêtable. Mael lui dit selon SES calculs qu'elles seraient sûrement encore ensemble...ou qu'au pire elles seraient séparées mais pour une bonne cause...soit former des nouveaux.

- Je ne veux pas former des nouveaux, bon. J'en ai eu assez avec mes recrues. Pis en plus je vais bientôt aller à Alert Bay. De fit une boue boudeuse. Elle se croisa les bras.

- Sérieusement...y'a trop de risque si on est pas ensemble. On est trop habituée l'une à l'autre. Je sais exactement quoi faire et quand le faire et idem pour toi. Imagine qu'en pleine mission, dans un moment critique, on agit sans réfléchir par réflexe et que notre ''coéquipier '' ne réagisse pas comme il faut hein? Arfffffffffff...Je vais grever avec toi s'il le faut. Pour s'enlever son air boudeur de la figure, De leur resservit un verre chaque et fit claquer son verre contre celui de sa soeur en un rugissant slainte!

De lui dit que les cheveux longs attiraient plus les hommes. Mael considéra les siens un instant. Elle fit la moue, réfléchissant. Puis elle secoua la tête.

- Tu sais quoi? Je m'en fous d'avoir les cheveux courts, je les aime ainsi et Jale aussi j'en suis sûre. Et comme ça, ça fait moins de gars qui me regarde donc, moins de gars à effrayer pour toi et pour Jale. Et c'est mon charme, ma chevelure pas de coupe!

De parla de leur éducation religieuse, disant qu'elle avait du porter une robe. Les parents de Mael n'avait pas été jusque là. Quand De mentionna qu'elle était la sainte vierge si Mael était encore pure, cette dernière éclata de rire.

- Je ne savais pas que tu avais enfanté du Saint-Esprit... et surtout pas après ta rencontre avec un certain Raphaël et un autre gars nommé Loghan! Il devait être charmant ce Saint-Esprit pour que tu oublies les deux autres... J'espère au moins qu'il était sexy...

Elle tenta d'imaginer sa copine en robe et sourit. Elle-même avait les robes en horreur mais en portait lors des occasions spéciales. Pareil pour les jupes... Mais des jupes avec des bottes ce n'était pas terrible. La dernière robe qu'elle avait portée était toujours dans sa garde-robe. C'était lorsqu'elle avait gradué de l'université. Le tout c'était fait en grand et Mael avait porté une longue robe argentée dans le style romain pour rester en lien avec son domaine d'étude. La robe était dans un grand plastique, dans le fond de la garde-robe ainsi que les souliers. Les photos étaient cachées pour la plupart dans un album dans le haut de la garde-robe.

De s'installa sur elle, la serrant très fort. Au bout d'un moment Mael tenta de la pousser.

- Descend! Tu es grosse et tu m'écrases! Et qu'est-ce qui te dit que je suis moins agile que toi? Ce n'est pas moi qui tombe en marchant dans une église, qui se barre les pieds dans une petite marche à l'hôtel. Je suis très agile tu sauras!

Lorsqu'elles parlèrent de la moto Mael regarda De.

- Achète-la si tu veux, mais tu sais très bien que je le saurai même si tu essaies de la cacher! Et pour ton information, tu ne déteints pas sur moi, j'ai toujours eu un regard qui tue. Je ne suis pas très influençable.

Elles parlèrent du roadtrip, et des missions. Elle s'imaginait tomber avec quelqu'un qui ne savait pas comment elle fonctionnait ni qui elle était. De pouvait anticiper toutes ses réactions et vice-versa. Elle n'avait pas envie de justifier tous ses faits et gestes à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas.

- Bon, de toute façon, comme ça n'arrivera pas, cessons de paniquer! Tu sais comme moi qu'on est inséparable! C'est plus difficile de nous séparer que de séparer des siamois.

Elles burent une autre rasade d'alcool. Mael préférait rester assise. Elle savait que dès qu'elle se lèverait, les murs ainsi que tous les meubles se mettraient à tourner autour de la pièce. Elle était feeling beaucoup. Pourquoi fallait-il que toutes les soirées avec De finissent en beuverie?

- Alors beauté? On boit tranquillement ici ou on se move ailleurs...quoique je doute de mes capacités à me mover ailleurs...

De décida de ne pas revenir sur la coiffure. Effectivement Mael était super belle avec ses cheveux courts et son chum devait bien l'aimer comme ça puisqu'il était avec elle. Elle hocha la tête et lui consentit ses dires. Ensuite vint la question de l'éducation religieuse. Mael se disant pure et De rajoutant que si Mael était pure, De était la sainte vierge...La noiraude la fit bien rigoler quand elle dit que le saint esprit devait être super sexy pour obnubiler un certain Raphaël mais surtout Loghan l'amoureux de la rouquine.

- Je te l'accorde...ce saint esprit est super sexy...personne ne peut y résister. Elle fit un clin d'oeil moqueur à son amie. Il y eut quelques paroles échangées au sujet de robes et de jupes qui tombèrent bien vite dans l'oubli, les deux filles n'aimaient pas beaucoup les jupes. Par la suite De alla s'asseoir sur Mael pour la serrer fort fort. Mael lui dit peu de temps après de descendre qu'elle l'écrasait, qu'elle était grosse. De se releva très vite comme si elle avait été piquée au vif!!!! Elle mit ses poings sur ses hanches à la Wonderwoman.

- MOIIIIIIIII!!!! GROSSE...Ouvre les yeux chérie. Si tu me trouves une once de graisse mal placée c'est moi qui paie la tournée. La lutine était tout sauf grosse. Ses courbes étaient là où il fallait et dans des proportions correctes. De n'avait jamais compris pourquoi tout d'un coup tous les hommes s'étaient mis à lui courir après!

- De toute façon toi ce n’est pas mieux. Tu es tellement maigre qu'on voie tes os. Un rat en paquet d'os! La rouquine escomptait avoir le droit de niaiser son amie après s'être fait traiter de grosse. Pour ton information Mael chérie, se barrer les pieds dans une marche on appelle ça la malchance et non de la maladresse. Puis pour le plancher de l'église je me rappelle bien qu'il était pourri! Tu aurais tombé plus à pic que moi avec ta tête lourde de prétentions. Oh lala...De et Mael était sur une volée taquineries. Bien entendu la rouquine disait tout cela en rigolant. L'agence m’a recrutée pour ma vitesse et mon agilité...tu iras lire mon dossier a ghraid!! Moi j'ai lu le tien...ouffffffff qu'il est ennuyeux. Je rigole! Allez trinquons un peu ! Le sujet moto passa, De ne rajouta rien. Pour le regard qui tue c'est vrai Mael avait le sien mais il semblait que De l'employait plus souvent...ces temps ci. Le côté mission préoccupait un peu plus le farfadet. .Être séparée de Mael serait une catastrophe.

- C'est sûr qu'il faudrait être inconscient pour nous séparer. Ce pourrait être dangereux. De commençait à sentir l'alcool dans son système...ce qui voulait dire qu'elle était chaudasse, sur le bord de plus être capable de penser correctement. Mais quoi de plus normal quand tu t'envoies une bouteille de whisky avec ta meilleure amie. Mael lui demanda si elles changeaient de place ou restait là.

- Baheuhhhhhhh...Je sais pas si je me rendrais ailleurs que dans un taxi qui me reconduira chez moi. Je prendrais même pas le risque d'aller danser une gigue pour ne pas m'éffouarer sur la piste de danse. Tu imagines un peu mon état!!! Je crois que le mieux c'est de rester ici et de plus boire de whisky. Mangeons un peu et hydratons-nous. Est-ce que De dévoilait une nouvelle sagesse? Tous aux abris.

De s'offusque que Mael la traite de grosse et cette dernière pouffa de rire jusqu'à ce que De lui fasse la remarque qu'elle était maigre. Mael lui jeta un regard torve.

- Je ne suis pas maigre... bon enfin, peut-être un peu mais je ne fais pas exprès! Je mange, je t'assure mais je ne prends pas une livre!! Je suppose que lorsque j'aurai cinquante ans et la ménopause, je prendrai du poids. Et pour les os, on ne les voit pas tous!! Et je ne suis pas un rat... pourquoi tout le monde me traite de rat?

Mael sourit quand De mentionna que de se barrer les pieds dans une marche d'escalier était de la malchance plutôt que de la maladresse.

- Bien oui, c'est ça! À douze reprises, c'est soit de la maladresse, soit tu n'apprends pas vite en maudit.

Elle tira la langue à sa copine passant sous silence l'expérience du plancher de l'église. Quand De parla du dossier de Mael celle-ci haussa les épaules.

- Je n'ai jamais prétendu que j'étais excitante non plus! Et lire ton dossier ne m'intéresse pas vraiment, je te connais par coeur, pas besoin de lire une description de toi en plus. Ce serait comme écouter un film et lire le livre après.

De proposa de rester au pub et de cesser l'alcool. Manger? Boire de l'eau? Mael étira sa main vers le front de sa copine et mis son autre main sur le sien.

- Non, pourtant tu ne me sembles pas malade, ta température a l'air bonne... Donc, si tu n'es pas malade, c'est que quelqu'un a pris possession de ton corps et de ton esprit. Qui que vous soyez, rendez-moi ma De! Jamais elle dirait de cesser de boire pour manger et boire de l'eau alors je vous ai démasqué!! Qui êtes-vous?

Mael était soule. Ça y était. Elle s'étira vers l'arrière et faillit basculer avec la chaise.

- Oh! Les distances se foutent de ma gueule on dirait!!!

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amael
Administratrice-Fondatrice-Agent
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 36
Localisation : Dans mon nouvel appart! :D
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Âge:: 25 ans
Conjoint: :'( :'(
Profession: Conservatrice au musée

MessageSujet: Re: Ye Olde Pub (Pv Amael et De)   Dim 10 Avr 2011 - 4:15

La rouquine avait visé juste...Mael était mince elle le savait et elle n'aimait pas nécessairement ça. En tout cas pas être super mince. De savait bien comment Mael se sentait puisqu'elle vivait la même chose. De avait beau manger comme deux elle ne prenait pas un once.

- Arffffffff...je te comprends Mael. Moi aussi je ne prends pas un gramme de graisse. Et ce même si je bouffe super gras. Ma mère est pareille comme moi. Donc je veux pas te décourager mais je crois pas que rendu à la ménopause tu deviendras pas une mama!!! Dit la rouquine en faisant un geste typiquement Italien. Ensuite Mael l'attaqua sur sa malchance. La noiraude lui dit que se barrer les pieds douze fois d'affilé c'était pas de la malchance...

- Pffffffffff...C'est juste que la marche m'en voulait. Je sais pas pour qu'elle raison mais on s'aimait pas elle et moi. Rigola la rouquine à propos de la dite marche. De se dit que si jamais elle retournait en Louisiane à cet hôtel elle règlerait le différent qu'elle avait avec cette marche. Le lutin commençait à être pas mal feeling. Surtout pour se promettre quelque chose mentalement au sujet d'une marche...mais bon!!! Mael et De parlèrent de leur dossier respectif. Mael lui disant qu'elle n'avait pas besoin de lire le dossier de la rouquine pour la connaître par coeur. De approuva, Mael avait raison, s'il y avait une personne qui connaissait bien la rouquine s'était bien elle. Le lutin commençait à être chaudasse et proposa donc à sa soeurette de boire de l'eau et de manger pour ne pas être complètement saoule. Mael ne trouva pas cela correcte de la part de De puisqu'elle vérifia sa température. Ensuite elle dit qu'elle devait être possédée et de lui rendre sa De. La rouquine la regarda de travers et éclata de rire ensuite. Mael se canta sur sa chaise et faillit foutre le camp pour dire que les distances se foutaient d'elle.

- HIHIHIHIHIH...Maellllllllllll...AHHHHHHHHHHHH pis fuck...on continue à boire! Comme de fait, De se claqua un autre verre.

- Tu as raison Mael...les distances nous jouent des tours. Regarde là-bas...Y'a une fille qui fait un check Kilt. Comme de raison, une fille plus saoule qu'elles alla accoster un Scottish pour lui demander de lui prouver qu'il était règlo.

- Je dois être rendue une vieille fille puisque ce genre d'idées ne me vient même plus en tête...Dit Mael...Tu crois que je deviens frigide? Demanda De, les yeux dans le vague.

Mael jeta un coup d'oeil à la fille plus loin qui vérifiait si l'Écossais était en règle. De demanda à Mael si cette dernière la pensait frigide. Mael éclata de rire, faisant réellement basculer la chaise. Elle riait encore, assise par terre. Elle prit le temps de relever sa chaise et de s'asseoir convenablement dessus avant de répondre à son amie.

- Non, je ne crois pas que tu sois frigide poulette! Mais un Écossais en kilt, t'as déjà du vérifier ça! Et de plus, tu as déjà des hommes dans ta vie... pas aussi bien que le mien mais bon, y'a seulement un homme parfait sur Terre et c'est moi qui l'a. Désolé ma grande, tout ce que tu peux trouver c'est de seconde qualité.

Mael but un autre verre en ricanant. Elle faillit s'étouffer avec son alcool. Elle pensa à Jale à qui elle avait dit qu'elle ne rentrerait pas tard. Il l'attendait sûrement devant la télé avec Loki ou il dormait. Mmm... Jale endormit quand elle rentrerait à la maison... Et une Mael pleine d'alcool... Elle ricana sans s'en rendre compte. Le plan était bon... si elle réussissait à se rendre chez elle.

- De, faut slaquer le débit d'alcool! Je dois rentrer chez moi sur mes deux pieds pendant que Jale dort!

Elle leva la bouteille vide.

- Aubergiste! À boire et un pichet d'eau également! Ah! Et des chips BBQ s'il vous plait!

Connor la regarda bizarrement mais leur apporta ce qu'elle demandait.

- Merci, tu es un amour! Kiss me I'm Irish!

Oh la bonne réplique à sortir à son amoureux.

- De, boit! Allez! Tu perdras peut-être tes inhibitions en buvant et ne seras plus frigide.

De venait sûrement d'en lâcher une bonne puisque Mael rit si fort qu'elle bascula sur le dos. Le fou rire prit la rouquine et c'est plié en deux qu'elle aida sa soeur à se relever. Ce fut cependant dérisoire puisqu'elle avait de la difficulté à conserver son équilibre toute seule. Elle se rassit donc et pour conserver le même feeling elle calla un autre verre. Mael lui enleva alors ses doutes. Elle ne la trouvait pas frigide. Le lutin poussa un soupir de satisfaction. Quand Mael lui demanda si elle avait déjà vérifié si des Écossais étaient règlo...Bien De rougit jusqu'à la racines de ses cheveux.

- Bahhhhh...euhhhh...bien...moi? J'ai jamais fait ça voyons!!!!Surtout pas lors d'un mass band. Ce serait pas professionnel...J'ai UN homme dans ma vie et il est très bon tu sauras. Et il est même de la même catégorie que ton Jale...De plus il peut pas être classé puisque je ne lui ai pas fait passer le test encore! Dit la rouquine avec un faux semblant de sérieux. Les deux filles buvaient encore à un très fort débit quand Mael dit tout d'un coup qu’elles devaient ralentir le rythme. De la regarda avec des points d'interrogation à la place des yeux.

- Mais pourquoi pendant qu'il dort? Puis si tu arrives avec l'aide de ta copine ça fait pas ça? Ce n’est pas considéré comme sur tes deux pieds? Alors qu'elle avait dit qu'elles devaient arrêter de boire, la noiraude commanda une autre bouteille. Connor la regarda aussi bizarrement que s'il avait eu une apparition d'une banshee, ce qui n'est pas peu dire selon les croyances et mythes des Irlandais. Il lui apporta tout de même ce qu'elle demanda, il faillit se signer quand il les approcha mais se retient par pur civisme.

- T’en fait pas Connor, c'est moi qui la ramène ce soir...donc y'a pas de problèmes ok. Dit la rouquine qui n’était pas mieux que sa collègue et qui faillit même se crever un oeil avec son propre doigt qu'elle agitait frénétiquement. Elle répondit ensuite aux encouragements de sa soeur en trinquant tout son verre d'un trait.

- T'a ben raison Maelllllllll...Je vais boiiiiiiiire encore plucheeeeeeeee...Pis je vais ensuite être moigneeee frigidaire. Le cerveau de la rouquine baignait définitivement dans l'alcool.

Mael secoua la tête.

- Je ne te crois pas Derhowen O'Donnel!! Tu as déjà vérifié si les Écossais étaient réglo sous leur kilt! J'en suis certaine! Et pour ce qui est de MON Jale, il est le seul dans sa catégorie! Tu veux le rencontrer? Ah non c'est vrai, tu m'as dit tantôt que tu voulais pas... méchante De!

Amael n'avait pas pensé que De n'avait pas pu suivre ses pensées.

- Je veux arriver chez moi pendant qu'il dort parce que... héhéhé... elle s'approcha de la rouquine et lui dit d'une voix qu'elle croyait discrète (donc presque hurlée!) j'vais pouvoir le violer sans qu'il puisse rien faire! Si je suis trop pactée, je ne pourrai rien faire sauf m'écraser dans mon lit avec mes bottes dans mes pieds et ma veste sur le dos. Et être joyeusement malade demain. Si je ne suis pas trop paf, je pourrai le violer! Et si tu me ramènes, en considérant le fait que tu serais capable, ça voudra dire que y'a plus de chances que je m'écrase sans vie... je me rendrai même pas à ma chambre et dormirai sur mon divan.

Lorsque Connor leur apporta l'alcool Mael le remercia, lui lançant un baiser et ajoutant son kiss me I'm Irish. De annonça à Connor qu'elle raccompagnerait Mael chez elle, ce qui n'avait rien pour réconforter l'homme. Les deux femmes trinquèrent et De lui annonça qu'elle était un frigidaire.

- Si toi tu es un frigidaire, moi je suis quoi? Tu te rappelles que les gars me font peur ahah! Tu te rappelles celui au stade olympique? C'était quoi son nom déjà? Anyway... Mais tu es un beau frigidaire! Le genre super moderne avec un bac à légumes!

Mael cala son verre et ouvrit le sac de chips dans une explosion de chips partout.

- Oups! Y'avait beaucoup d'air dans ce sac-là...

De rougissait encore plus si c'était possible....

- Moiiiii...euhhhhhhh...Les gars en kilt ne m'attirent pas...mentit avec difficulté la rouquine. Elle n'arrêtait pas de loucher vers les gars en kilt...pfffffffffffff.

- Puis bon...je sais même plus de quelle catégoriqueeeeee on parliame. Donc...Mais comme je suis preschque toujours pas d'accord avec toi ou que je te contredis souvent...je vais dire le contraiiiiiiiiiiiiire. Non! Y'en a pluchieur dans sa catégorie, parce que sinon tu peux pas dire ce chest le meilleureeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuu. Pis je veux le voir ton Jaleeeeeeee. Mais che veux pas y voir les fesses...C'est légitime, che te le loisse. Réussit à articuler la rouquine avec difficulté. De n'avait pas suivi le raisonnement de son amie, normal puisqu'elle ne suivait même plus son propre raisonnement. Mael se pencha sur elle et lui hurla dans l'oreille. De entendit plusieurs effet Larsen tellement Mael parlait fort, le lutin aurait des cillements pour le restant de la soirée. Mais non je rigole mais vous voyez à quel point Mael n'était pas subtile. Donc, la noiraude tint des propos qui firent saigner les oreilles de De...Non mais violer Jale...pffffffffffff.

- De quoi violer Jale...Ouin c'est sûr que quand tu prends une vraie brosse tu peux plus faire grand chose...Mais che veux pas te faireu de la pepeine mais che crois que chest trop tarrrrrrrrrrrrrrd...Tu es aussi gourré que moua!!!Il y eut l'épisode du sac de chip et de l'autre bouteille. Oui, la soirée était bien partie. Ensuite De bien bourrée se trompa de mot et rit si fort!!! Si FORT…qu'elle en tomba en bas de sa chaise. C'est une De flageolante sur ses jambes qui se rassied avec beaucoup de difficulté sur sa chaise et encore, c'était en équilibre précaire.

- Che me chui trompé de mot...jjjjjjjjjj...eeeeeeeee...voulais direeeeeuuuuuuuuu FI-GI-DE...euh non...FRRRRRRI-GI-DE....Et vouiii je me rapeller du beau gosse...Il avait un loooooooooookkk crasse!!! Mais il est pas venu nouuuuuuuuuuus rejouingdre. Che crois qu'on lui a faite peur. Tu ne penches pas???? On fait tu peur Mael??? Vint ensuite l'épisode de l'ouverture du sac de chips... Mael eut beau dire ce qu'elle voulait, De était crinqué. Elle riait aux éclats avec plein de chips dans les cheveux.

Mael secoua la tête.

- Non, non, non! Tu as dit tantôt que tu ne voulais pas voir mon Jale! Tu ne sais pas ce que tu manques.

Elle sourit en coin, diabolique, pensant aux plans qu'elle avait en tête. Elle commençait à être soule et ses idées n'étaient plus claires claires. De lui dit qu'il était trop tard et qu'elle était aussi bourrée que la rouquine. Mael haussa un sourcil.

- Premièrement violer Jale est un plan du tonnerre! Tu sais ce que c'est, tout nouveau tout beau... Je suppose que quand ça fera des lustres qu'on sera ensemble ce ne sera plus ainsi mais pour le moment... Elle adressa un clin d'oeil à la rouquine. Et deuxièmement, je ne suis pas aussi soule que toi. Écoute-nous parler, tu vois très bien qui est la plus soule des deux! Son nom commence par DERHOWEN et se termine pas O'DONNEL.

Mael regarda De rigoler et foutre le camp. Elle attendit que la rouquine soit de retour sur sa chaise.

- Tu as un bac à légumes? Un rangement pour les oeufs? Une porte pour le beurre? Et non, je ne pense pas qu'on fait peur... en tout cas, en temps normal parce que présentement, oui tu fais peur. Et je crois même que ton Samuel l'anglais aura peur en te voyant... Y'a que moi d'assez courageuse pour ne pas m'enfuir.

Mael prit De par les épaules et la colla contre elle.

- Mais moi c'est pas pareil, je t'aime beaucoup! Et même si tu avais les cheveux rasés, que tu prenais 350 livres et que tu perdais tes dents je t'aimerais quand même... Bon, okay, pas si tu perdais tes dents... enfin... pas avant que tu aies un dentier!

Mael se recula... *Je suis soule, ça y est, je dis aux gens que je les aime...bordel!*

- Je crois que l'heure d'appeler ton prince charmant approche, sinon on ne sera plus capable... et moi je veux me taper le mien bon!

La rouquine ne se souvenait plus très bien de ce qu'elle avait dit jusqu'à maintenant. Et même ce qu'elle disait présentement, lui sortait aussitôt de la tête. Alors de là à se souvenir si elle avait dit oui ou non vouloir voir le chum de Mael...Et puis comme elle ne l'avait pas vu souvent ce Jale, elle ne savait pas si elle manquait quelque chose et honnêtement elle ne voulait pas le savoir, sa vie amoureuse était assez houleuse comme ça...Mais se réjouissait pour Mael.

- Mais Mael...le violer...tu y vas pas un peu fort? Pauvre gars!!! Puis je te connais... Jamais tu as été aussi addicted d'un homme. Alors même dans 5 ans ou 10 ans tu seras toujours comme ça avec lui. Je le vois dans tes yeux c'est le genre de gars qui te fait complètement flipper... (Ok, fait comme si elle parlait super mal, c'est plus rapide de bien écrire )Puis pour le soule oui bon...Parce que tu ne parles pas, tu cris presque, bon. Puis tu montes le ton au même rythme que le niveau d'alcool dans ton sang. Encore une fois je suis habituée, je te connais. Donc on fait une trêve sur qui est le plus soule oki...Pas le goût de m'obstiner avec une tête de mule comme toi qui pense juste à violer son chum en plus. Rigola la rouquine. Elle tomba à la renverse et se releva. Mael revint sur un histoire de tiroir à légumes et comme De perdait la carte elle ne se rappelait plus c'était quoi cela.

- Un tiroir à légumes? Bien oui, j'en ai un mais il est dans mon frigo, je le traîne pas avec moi. Mais de quoi je fais peur? Tu fais peur aussi Mael quand tu dis que tu vas aller violer ton propre chum. Le savais-tu? Lui demanda le lutin avec un sérieux, tout sérieux d'alcool. Mael lui prit les mains et se mit à dire des je t'aime à De. La rouquine un peu en retard se releva directement sur ses jambes, manqua renverser l'autre table et fit un signe de croix très vague.

- Retro vade Satana. T’as fait quoi de ma Mael d'amour hein? Foutu démon à la con...tu peux pas faire ça bon. C'est pas juste, on se soulait la tronche nous! Elle ne me dit jamais qu'elle m'aime comme ça à moins que j'aille vraiment mal. Suspicieuse comme pas deux, la rouquine s'approcha doucement de Mael et la regarda sous toutes les coutures pour être certaine que c'était bien elle. Quand elle en fut certaine elle se rassied face à elle.

- Mon prince charmant, c'est le taxi ce soir. Je rentre à la maison! C'est à dire mon appart!

De semblait un peu perturbée par le fait que Mael veuille violer son copain.

- Non mais tu sais, il sera consentant. Elle hocha vivement la tête dans un mouvement positif de la tête. Je t'assure qu'il ne se plaindra pas! Je vais le violer juste un petit peu. Elle montra le petit peu avec son pouce et son index, un large sourire fendant son visage. Et tu ne sais pas si j'ai déjà été addicted à un autre gars, le seul que tu as connu c'est Ada. Et je ne suis pas addicted à Jale, c'est mon copain, c'est normal que je veuille abuser un tout p'tit peu de lui, non? Je ne deviendrai jamais addicted à un gars... Les filles qui appellent leur copain à toutes les cinq minutes pour savoir avec qui et où il est ça m'achale.

De ajouta que dans cinq ou dix ans, Mael sera toujours aussi addicted à Jale. Elle affirma le voir dans ses yeux.

- Et qu'est-ce qu'ils ont mes yeux? Comment tu peux le voir dans mes yeux si tu ne connais même pas mon amoureux? Et je ne suis pas une tête de mule, poils de carotte! Et cesse, je ne pense pas juste à violer mon chum...

Mael laissa passer l'histoire du bac à légumes et De lui annonça qu'elle faisait peur, surtout quand elle disait qu'elle voulait violer son chum.

- T'as fini? J'ai pas dit que j'allais l'attacher à la tête et au pied du lit pour le fouetter, j'ai seulement parlé d'un tout petit viol...

Elle éclata de rire. Puis elle fit un câlin à sa copine et De ne sembla pas apprécier. Elle l'examina sous toutes ses coutures et tenta de repousser un démon. Mael cessa de rire et croisa ses bras.

- Jette-moi donc du sel un coup parti et brûle mon corps... Mais n'oublie pas de dire Christo avant pour vérifier si je suis réellement un démon. La journée où je serai vraiment possédée par un démon je ne viendrai certainement pas te voir! Et ne viens pas te plaindre que je ne te dis jamais que je t'aime d'abord! Quand je te le dis, tu te fous de ma gueule! Je ne garderai ces mots que pour quelqu'un qui les mérite vraiment! Et tu ne fais plus partie de cette liste! Pfff!

Mael cala un verre.

- Pauvre toi...tu dormiras avec un taxi, rien de très intéressant...

La fougueuse rouquine comprenait de moins en moins le sujet principale de la discussion. Des viols, des Cristo, un démon qui prend place dans le corps de sa Mael...Arffff. Puis en plus elle dormirait avec un taxi. Elle n'avait vraiment pas de bol décidemment. De commençait en plus à cogner des clous solide. Elle se leva et faillit tomber à la renverse sur la table et marcha lentement, parce que le niveau du plancher lui jouait des tours, vers le téléphone public situé à l'entrée du bar. Là elle introduisit deux pièces de 25 cents dans l'appareil et composa le numéro d'une compagnie de taxi. Elle parla un peu avec la personne et articula bien lentement l'adresse du pub. Ça ne devait pas être facile à décrypter comme langage. Ça aurait prit une maîtrise en langage Dehorwennien. Avec pour une fois une chance hors du commun, la rouquine réussit à revenir saine et sauve à la table.

- J'ai callé le taxi...puis comme tu restes à deux blocs du mien on prendra le même. Tu pourras donc attacher ton Jale puis le violer comme tu veux. De prit la main de Mael dans la sienne et la tira énergiquement de son siège pour ensuite la traîner vers la porte de sortie. Même si dans la tête du lutin cela avait été très vite, en réalité cela avait pris une quinzaine de minutes et le taxi les attendait déjà sur le seuil. Sans plus attendre, De s'engouffra dans la voiture et se péta la tête sur le cadrage de la porte et poussa un gros juron en gaélique. Les deux agentes montèrent en voiture et arrivèrent chez elles peu après. La suite, vous ne saurez pas ma gang de voyeurs. Peut-être que Mael réussit à violer son chum, ou peut-être pas. C'est à votre discrétion. Pour ce qui est de la rouquine, elle était tellement claquée qu'elle ne réussit même pas à ouvrir sa porte d'appartement et dormit dans le couloir.

_________________


Ceux qui vivent dans la crainte, meurent victimes de leurs propres terreurs. -R.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ye Olde Pub (Pv Amael et De)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ye Olde Pub (Pv Amael et De)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amaël - Puis on s'excuse d'être malheureux puis d'être heureux puis de s'excuser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.N.G.E :: Topics Derhowen et Amael-
Sauter vers: